Tout comme le point G chez la femme, l’homme disposerait également d’une zone érogène pouvant être à l’origine d’un plaisir intense, dénommée le point P (prostate) ou Point H (comme homme). Ce point sensible se localiserait au niveau de l’anus. De ce fait, il reste encore méconnu par beaucoup d’hommes. Pourtant, il s’avère que ce plaisir prostatique s’avèrerait très intense et durable.

Le point P pour un orgasme puissant

La prostate, un petite glande se trouvant à l’arrière du rectum et qui contribue à la production du liquide spermatique, joue un rôle important dans le plaisir masculin. En effet, stimulée, elle peut provoquer un orgasme puissant. Elle est présente uniquement chez l’homme.

Selon le sexologue et auteur de « L’Homme (nouveau) expliqué aux femmes », le docteur Gérard Leleu, le point P est encore ignoré en Occident alors qu’il est bien connu en Orient, plus précisément au Japon. L’expert ajoute que les Japonais ont su profiter/et profitent encore du plaisir procuré par la stimulation de la prostate depuis des siècles. D’un point de vue schématique, la stimulation de cet organe transporte l’homme au summum du plaisir.

Selon le docteur Leleu, il existe deux façons d’exciter le point P. Soit par une pression plutôt forte sur la zone en question qu’on reconnaît par la présence d’une petite boule ayant la dimension d’une balle de ping-pong, soit par un massage doux. Mais ceux qui ont déjà connu l’expérience ont chacun leur mode d’approche. Pour Rémy, hétéro, la méthode directe qui consiste à insérer dans l’anus un doigt ou bien un sextoy semble la plus simple précise-t-il dans un témoignage pour le magazine l’express. http://www.lexpress.fr/styles/sexo/le-point-p-l-autre-zone-erogene-de-l-orgasme-masculin_1674293.html

Les préjugés, obstacle au plaisir

Même si les mâles Occidentaux sont au courant du plaisir prostatique, rares sont ceux qui veulent s’y aventurer. La principale cause est la peur. Si certains appréhendent la réaction de leur partenaire, d’autres craignent d’avoir mal, la prostate étant un organe plutôt délicat (sans parler de la pénétration femme / homme…sujet malheureusement encore tabou). Certains hommes associent par contre la stimulation du point P à une pratique homosexuelle, et donc n’ose pas le demander à leurs partenaires de sexe féminin. Selon Octavie Delvaux, une auteure de littérature érotique aux Editions La Musardine, le plaisir masculin se manifeste par « la stimulation du phallus et l’éjaculation » et..euh..c’est tout.

Les hommes d’âge mûr

Selon Lily, auteur du blog sexo Ohmylollipop, les hommes sont beaucoup plus ouverts à cette pratique sexuelle à partir de la quarantaine. Ils connaissent beaucoup plus leur capacité sexuelle et sont prêts à tenter de nouvelles expériences. Une stimulation anale n’est plus un sujet tabou pour eux. En tout cas, elle confirme que la prostate peut déclencher un orgasme beaucoup plus puissant si on la stimule bien.