Si le Viagra est très connu pour lutter contre les problèmes érectiles, la petite pilule bleue n’est pas la seule alternative. Nous avons décidé de vous présenter l’une d’entre elle : il s’agit du médicament connu sous le nom de Caverject. Nous vous disons tout ce que vous avez besoin de savoir sur le sujet.

Comment fonctionne Caverject ?

Le principe actif du Caverject, c’est l’alprostadil (prostaglandine E1), une substance qui se trouve naturellement dans le corps humain. Injectée directement dans le pénis à l’aide d’une seringue, l’aprostadil va dilater les vaisseaux sanguins du pénis, relâcher les muscles du corps caverneux et provoquer une érection.

Cette érection va se produite entre 5 et 10 minutes après injection et devrait durer entre ½ heure et 1 heure. A la différence d’autres médicaments utilisés pour combattre les troubles érectiles, Caverject fonctionne rapidement, et ne nécessite aucune excitation préalable. Le médicament doit donc être injecté peu de temps avant un rapport sexuel.

Comme on vous le disait, cette injection se fait directement dans le pénis à l’aide d’une seringue munie d’une aiguille courte, mais rassurez-vous, ce n’est pas douloureux. Médicament délivré sur ordonnance, votre médecin sera chargé de vous expliquer en détail la procédure à suivre : de la préparation de la solution à l’administration de cette dernière (tout le matériel nécessaire est fourni avec le médicament). La première injection du produit devra d’ailleurs être réalisée par un professionnel de santé pour vous familiariser à cette technique et faciliter l’auto-injection future. Le professionnel de santé évaluera également quelle concentration de produit actif prescrire. Caverject est disponible avec une concentration de 5 à 20 microgrammes d’alprostadil, la dose qui augmente par pallier de 5 microgrammes sera déterminée par votre médecin et est prescrite à titre personnel.

Quelles précautions ?

Si de manière générale, peu d’effets secondaires ont été notés comme tout médicament, Caverject ne peut être pris à la légère : pas plus d’une injection par 24 heures, pas plus de 3 fois par semaine. Une érection supérieure à 4 heures ou douloureuse doit être immédiatement signalée au médecin.

De plus, les hommes souffrant d’affection du sang comme de leucémie ou de myélome multiple ou prenant un traitement pour en ralentir la coagulation, d’anémie drépanocytaire ou d’hypersensibilité à l’alprostadil (ou autre composant du médicament) ne doivent pas utiliser Caverject. Même consigne pour les hommes souffrant d’une anomalie anatomique au niveau du pénis (angulation, maladie de La Peyronie, etc.) ou qui portent une prothèse pénienne.

Par mesure de précaution, votre médecin devrait contrôler régulièrement votre pénis afin de s’assurer qu’il n’y a aucune anomalie.

L’effet secondaire remarqué le plus fréquent est une légère douleur au niveau du pénis, non pas durant l’injection mais durant l’érection. Dans ce cas-là, il faudra en parler avec votre médecin : la dose d’alprostadil doit peut-être être ajustée.