« Les histoires d’amour finissent mal » nous dit la chanson. Si c’est votre cas, ne vous laissez pas abattre ! Mais comme c’est toujours plus facile à dire qu’à faire, nous vous proposons différents conseils pour vous remettre d’une relation amoureuse qui s’est terminée. Ce n’est jamais simple et toujours douloureux et bien que vous ayez du mal à le croire, il est possible de surmonter une séparation.

L’acceptation

La première chose à faire et peut-être celle qui est la plus difficile, c’est d’accepter. Il ou elle est parti(e), c’est fini, terminé. Vous devez donc faire le deuil de cette relation et non pas nier la séparation.

Tout le monde est différent et il n’y pas de règle précise : quelques jours, quelques mois voire plus. Prenez le temps qu’il faut et surtout ne refoulez pas vos émotions au contraire, vivez-les pleinement, sans honte. N’essayez pas de banaliser la situation. Vivez votre douleur, votre tristesse en conscience. Vous pouvez la partager avec un ami proche si cela vous aide, l’étaler en public non. N’oubliez pas que pour aller mieux, vous devez accepter aussi d’aller mal.

L’adaptation

Vous avez pleuré toutes les larmes de votre corps… peut-être pas. Si le chemin de l’acceptation est long et douloureux, celui de l’adaptation n’est pas une mince affaire non plus. De nombreuses situations vont vous rappeler l’être aimé : un lieu, un repas, des relations communes, etc. Il vous faut également réorganiser votre vie personnelle, vos projets. A nouveau prenez le temps qu’il faut mais ne vous afférez surtout pas à une illusion : ce qui était n’est plus et ce ne sera plus jamais comme avant. A ce stade et si ce n’est pas déjà fait, il est conseillé de couper tous les liens avec votre ex aussi bien dans la vie réelle que virtuelle. Il faut vous « désintoxiquer » de l’être aimé.

Prendre soin de soi

Acceptation et adaptation sont deux épreuves essentielles du processus de deuil, deux étapes qui coûtent énormément, fatiguent, empiètent sur votre moral. Il est donc capital de se choyer, de prendre soin de soi, de s’accorder des petits plaisirs, de se faire des cadeaux.

Ne restez pas à ressasser vos moments passés ou à broyer du noir, ça n’arrangera rien. La nostalgie des jours heureux n’apportent rien de positif non plus. Donc, plutôt que vous morfondre sur votre album photo en regardant ce qui n’est plus, faites-vous plaisir et bougez un maximum : mettre le corps en action libère l’esprit. Piscine, jogging, massage… même si ça ne vous motive pas trop, essayez de vous forcer un peu : ça vous fera le plus grand bien.

Se reconstruire

Le passage d’une vie de couple à une vie en solo n’est pas une mince affaire. Petit à petit, vous allez apprendre à vous reconstruire, vous allez adopter de nouvelles habitudes, prendre de nouveaux repères. Essayez de profiter un maximum de ce processus, de découvrir de nouvelles activités. C’est également le moment le plus opportun pour regarder votre histoire d’hier en face afin de pouvoir apprendre de vos erreurs et avancer. Le faire plus tôt n’est pas très productif : l’emprise des émotions nous rend aveugle. Ne pas le faire peut empêcher de fermer définitivement ce chapitre de votre vie et vous exposer alors aux regrets interminables et insensés, vous faire perdre confiance en vous…

S’ouvrir aux autres

Le deuil complet de votre relation doit vous avoir permis de grandir, de vous connaitre, de vous repositionner dans votre vie. Cette relation terminée, vous vous posez de nombreuses questions et vous n’avez peut-être eu que quelques réponses. Qu’importe : on ne peut pas tout savoir. L’important c’est d’avoir envie de découvrir le futur en ayant appris de son passé. Les blessures se sont cicatrisées et vous pouvez de nouveau rencontrer le monde sereinement.