Bon, avec un titre pareil, je m’attends à recevoir insultes et menaces de couples qui ne parviennent pas à avoir des enfants, et je comprends. Seulement, je ne fais que retranscrire des informations vues sur le Daily Mail, un populaire journal britannique. Les informations sont à prendre ou à laisser…

Pas de bébés, pas d’érection

Homme infideleLa vraie histoire, c’est que lorsqu’un couple tente d’avoir un enfant et que la chose devient compliquée, le couple multiples les prestations pour avoir le plus de chances de concevoir. Toute cette pression sur le couple va réellement affecter la sexualité monsieur qui reconnaît avoir des troubles érectiles.

Une étude sud coréenne, qui n’est pas cité par le journal, a interrogé 400 hommes en couple et essayant d’avoir des enfants. Nous imaginons que ces informations sont donc issues d’un centre de fertilité qui ne souhaite pas clairement dire qu’elle a utilisé les informations personnelles de ses clients pour publier ses détails.

Pas d’érections, pas de bébé…

On apprend alors que 20% des hommes dans cette situation rencontre des problèmes érectiles. La pression de ne pas procréer, se rendre compte qu’il s’agit d’un acte de procréation et non plus d’amour, se dire que l’on est fertile stress encore plus l’homme.

Pire encore, se rendre compte de sa faiblesse pousse 10% des hommes interrogés à tromper leur partenaire.

En espérant que les 400 hommes sud coréens interrogés ne soient pas représentatifs des hommes sur la planète.

« Il semble clair que plus le couple tente de concevoir par des rapports répétés et plus l’homme est amené à souffrir de troubles érectiles et dans des cas extrêmes de tromper sa femme, en plus d’éviter des rapports avec sa partenaire. » Précise l’auteur de l’étude.