D’après une étude bretonne, porter une guitare, sans même en jouer, serait une arme de séduction efficace auprès des femmes. Plus qu’un sac de sport d’ailleurs…

Combien d’hommes ont un jour hait un de ces troubadours qui, équipé d’une guitare Conseil séduction : porter une guitare attire les femmesacoustique, leur a ravit le coeur d’une mignonne, plus vite que la musique, à grands coups d’accords. C’est un véritable fléau sur le marché de la séduction masculine que ces zicos !

Pire encore, on découvre aujourd’hui qu’il suffirait de se promener avec une guitare sans toucher aux cordes pour faire chavirer les coeurs. Pas besoin d’être Eric Clapton, il suffit de connaitre un bon luthier ! Car, si on économise sur les cours de technique, pourquoi ne pas s’offrir une gratte digne de ce nom et mettre toutes les chances de son côté ?

C’est une étude française qui a permis de constater le pouvoir attractif des guitares. Elle provient de l’équipe de l’Université de Bretagne-Sud qui avait définit le profil idéal de l’autostoppeur (une blonde en rouge a toutes ses chances).

Relayés par Ouest France ces travaux dirigés par le chercheur Nicolas Guéguen ont été réalisés en effectuant une petite expérience…

Les jeunes femmes préfèrent la musique au sport

Un jeune homme plutôt séduisant a été envoyé dans un centre commercial. Sa mission : demander leur numéro de téléphone à 300 femmes âgées de 18 à 22 ans. Trois sessions ont eu lieu au cours desquelles, le “cobaye” approchait 100 femmes avec tantôt :

  • Un sac de sport, qui ne lui a rapporté que 9% de numéro.
  • Sans accessoire, et il a obtenu 14% de numéro avec son seul bagout.
  • Une guitare en bandoulière qui lui a permis de récolter 31% de numéro.

Si ces tests se sont avérés concluants sans même requérir de talent de musicien, une autre étude réalise par l’équipe de Nicolas Guéguen et publiée dans le très sérieux Psychology of Music a montré que les filles sont plus romantiques lorsqu’on leur joue des chansons d’amour. Ainsi, les chances de conclure sur Je l’aime à mourir de Francis Cabrel ont été évaluées à 52,2%, et sur L’heure du thé de Vincent Delerm, à 27,9%. Les chercheurs considéraient donc ce morceau comme neutre.

Les guitaristes ont la cote sur Facebook

Une étude antérieure démontre également comment l’élément guitare peut convaincre les femmes, même virtuellement. Des chercheurs israéliens ont crée un profil Facebook de jeune homme et demandé en ami 100 étudiantes. Pour la moitié des demandes, la photo de profil du garçon le présentait jouant de la guitare. Pour le reste, il était seul et obtenait alors seulement 5 réponses favorables sur 50, contre 14 avec son instrument !

Les chercheurs bretons ont tenté de répliquer cette étude au féminin, sans succès ! Mesdames, il va falloir user d’autres arguments…