Le cancer de la prostate est responsable de plus de 10 000 décès pas an dans l’Hexagone et plus de 70 000 cas sont diagnostiqués chaque année. Chez nos voisins nord-américains, un homme sur six serait atteint. Premier cancer dont souffrent les hommes, tous les gestes et autres habitudes qui peuvent donc l’éviter sont bons à adopter. Voici quelques conseils pour prendre soin de sa prostate.

L’influence de l’alimentation

Diverses études démontrent que les individus qui ont un régime alimentaire riches en graisses (notamment les graisses animales présentent dans la viande rouge et la charcuterie) auraient deux fois plus de chance de développer un cancer de la prostate que les hommes qui en consomment moins. Cette observation s’appliquerait aussi pour ceux qui consomment une quantité importante de produits laitiers, le risque pouvant alors être multiplié par 5. Alcool et épices seraient également à éviter : ces aliments irritent les voies urinaires.
Afin de prévenir le cancer de la prostate, il serait conseillé de favoriser la consommation de poisson et notamment les poissons gras comme le thon, le maquereau, la sardine, ainsi que les huiles végétales : ces aliments sont riches en oméga 3. La consommation de légumes verts comme le brocoli ou le chou- fleur riches en antioxydant et isothiocyanates, de noix, graines et céréales entières riches en vitamine E sont à privilégiés : ils diminueraient l’hypertrophie prostatique et protègeraient potentiellement la glande.
Pour résumer : privilégier un régime alimentaire de style méditerranéen (riche en fruit, légumes, céréales) à un régime occidental (riche en viande et produits laitiers). Manger sain et équilibré serait également bénéfique pour prévenir le cancer de la prostate. Divers statistiques démontrent en effet une relation entre cancer de la prostate et surpoids, conséquence directe de mauvaises habitudes alimentaires.

Autres facteurs de risques

Le premier facteur de risque de développer un cancer de la prostate, c’est l’âge. Les hommes de plus de 65 ans représentent plus de 70 % des cas diagnostiqués. Le facteur héréditaire est également à prendre en compte : plus il y a d’antécédents familiaux, plus les probabilités de présenter un cancer augmentent. Pour lutter efficacement contre ces deux facteurs et prendre soin de votre prostate, la meilleure solution reste encore le dépistage. Un dépistage dès 40 ans est d’ailleurs fortement conseillé pour les personnes qui ont des antécédents familiaux, à partir de 50 ans pour les hommes qui ne présentent pas ces facteurs de risque.
Diverses études démontreraient également qu’avoir une bonne hygiène de vie permettrait de prendre soin de votre prostate. Pratiquer une activité physique de manière régulière, avoir un Indice de Masse Corporelle faible et de manière générale lutter contre une vie trop sédentaire représente autant d’attitudes positives.
Enfin une concentration trop élevée d’hormones sexuelles et une trop faible « évacuation » de ces dernières pourraient augmenter les risques de cancer de la prostate. Une récente étude australienne démontrerait que les plaisirs solitaires, autrement dit la masturbation, permettrait de faire diminuer les risques de développer un cancer de la prostate…