Pour en savoir plus sur la sexualité des américains, le magazine masculin Esquire a donc interrogé 522 hommes âgés de 21 à 59 ans. Plusieurs questions leur ont été posées et parmi les réponses, des classiques, des surprises, des coups de chocs et bien évidement, des gros mythos…

Vie sexuelle

Les questions générales sur la vie sexuelle apportent des réponses pas vraiment nouvelles mais parfois surprenantes voire inquiétantes. La bonne nouvelle c’est qu’1 homme sur 5 en couple confie avoir une vie sexuelle très épanouie. Quand de manière générale, seul 16% des hommes interrogés avouent être complètement satisfait de leur vie sexuelle contre 14% qui ne le sont pas du tout.

Etonnamment, 10% des hommes n’estime pas les fellations et cunnilingus comme un rapport sexuel. Visiblement le principe de la gâterie reste dans les mœurs.

Quand on leur demande qu’elle position ils préfèrent, la cowgirl revient en top des réponses avec 30% des hommes avouant préférer que la femme soit sur eux, de face, 28% aime les choses classiques, le bon vieux missionnaire et 26% aime le doggy style, autrement dit, vous derrière elle.

Touche à tout…

Et puis il y a les hommes qui avouent des fantasmes secrets, des choses qu’on oserait dire, pas forcément homosexuel, 14% des interrogées ont reconnus avoir déjà eu un rapport sexuel avec un autre homme…

Et pour le côté inquiétant de l’étude, 34% des hommes en relations « sérieuse » avouent avoir déjà trompé leur copine. Dont 7% ayant trompé leur compagne avec plus de 7 personnes.

Santé sexuelle

La sexualité peut aussi avoir ses petits côté pervers ou elle vous lâche, infection sexuellement transmissibles, troubles érectiles, éjaculation précoce, baisse de libido, parfois, la santé sexuelle peut inquiéter les hommes bien plus que l’étude aimerait le montrer :

Ainsi, on apprend que 43% des hommes reconnaissent souffrir de troubles érectiles, de manière ponctuelles et liée à l’alcool ou régulièrement au point de vraiment les inquiéter.

Seul 34% des hommes reconnaissent porter un préservatif régulièrement, 56% estime qu’être dans une relation stable n’impose pas de porter un préservatif pendant le rapport sexuel et 11% n’aiment simplement pas mettre un bout de latex qu’importe s’ils sont dans une relation stable ou sil ne recherchent que des relations sans lendemain. A croire que la gonorrhée et la chlamydia ne font pas peur aux américains.

En revanche, ce qui inquiète le plus les américains quand ils ont une relation sexuelle avec une nouvelle partenaire, c’est leur performance sexuelle, loin devant le risque d’attraper le VIH… Clairement, la performance est bien plus importante que les risques de maladies infectieuses, les troubles érectiles et l’éjaculation précoce sont bien plus préoccupantes que d’attraper une IST. Malheureusement, on se doute bien qu’il s’agit d’un phénomène qui touche tous les hommes de la planète, de manière générale…

 Il y a-t-il des mythos dans l’assemblée ?

Et puis évidemment, être complètement sincère dans ce type d’étude ne pouvait être possible pour toutes les questions, il fallait bien que certains mentent un peu ou exagèrent pour rouler des mécaniques…

C’est alors qu’on apprend que seulement 24% des hommes américains préfèrent leur copine avec des gros seins. Ca ne fait qu’1 homme sur 4…

Mieux encore, 22% des hommes avouent avoir eu plus de 20 partenaires sexuelles dans leur vie, contre 5% n’en ayant jamais eu pour le moment. La moyenne se fixe autour de 2 à 5 partenaires avec 23% des répondants.

Et enfin, 13% des hommes avouent préférer voir des femmes hétérosexuelles se palucher dans les films pornos. Seulement 13% ? …