fantasme, entreprises
Le bureau, un lieu propice au fantasme ? Le site de recrutement Monster a interrogé 3 154 salariés pour déduire que la moitié d’entre eux a déjà eu des envies érotiques en pensant à un collègue.

Qui succombera à la tentation…

34%  des Français fantasmeraient sur un membre de leur entreprise de temps en temps et 16% le feraient régulièrement. « Chacun passe aujourd’hui une grande partie de son temps au travail. Il est donc inévitable que des sentiments puissent éclore », a justifié Bruno Brémond, directeur général de Monster France.

Un phénomène pas si surprenant surtout si l’on compte aussi les déjeuners ou évènements professionnels qui ont lieu en dehors du bureau pour « rapprocher » les employés.

Il semblerait que l’entreprise ne soit pas un lieu si innocent que ça puisque 60% des personnes qui trompent leur partenaire le feraient avec quelqu’un du bureau. Pour ceux qui nient avoir fantasmé sur un collègue, 4% invoquent le manque de temps et 46% déclarent ne jamais mélanger le travail et le plaisir.

Boulot et sexe font-ils bon ménage ?

Pour la plupart cela ne reste que de l’ordre du fantasme puisque seuls 4% ont affirmé avoir effectivement eu une liaison avec un collègue. Pour le Directeur de Monster, les relations amoureuses au bureau ne sont pas conseillées car cela peut nuire à votre carrière. Raison pour laquelle certaines sociétés aux USA et au Canada interdisent les idylles entre employés.

En Suisse, le groupe Richmond va jusqu’à exiger aux salariés d’annoncer leur attirance pour un employé au patron avant que les ressources humaines se chargent de prendre des mesures d’éloignement voire même une rupture de contrat.

Pourtant le sentiment amoureux entraîne généralement une amélioration de l’humeur, ce qui pourrait augmenter la motivation et les performances de l’employé. Cela peut même déboucher sur une relation sérieuse plus qu’une simple aventure. Entre 20 et 30% des couples mariés ou pacsés se sont rencontrés sur le lieu de travail.

Cela dit, si vous craignez de vous laisser tenter facilement, vous pouvez toujours choisir un milieu professionnel où vous ne risquez pas d’avoir une attirance sexuelle pour le sexe opposé. Et vous, avez vous déjà eu ce genre de fantasme et si oui, êtes vous passé à l’acte ?