sadomasoSi le roman « Fifty Shades of Grey » a incité les femmes à vivre plus librement leurs fantasmes sado-maso, ce n’est pourtant pas la littérature érotique qui est à l’origine des tendances S&M. Une étude du magazine britannique Time Out a révélé qu’il existait déjà un penchant pour le sado masochisme chez la plupart des femmes.

Ainsi, 71% des femmes interrogées ont avoué que ressentir « un peu plus de douleur » lors des rapports sexuels, augmenterait encore plus la température dans la chambre… Et seulement un tiers des personnes interrogées a lu le best seller de E.L James.

Le magazine Time Out a demandé à 10 000 personnes de s’exprimer sur leur sexualité. 2/3 des femmes interrogées ont répondu qu’elles regardaient des films porno et plus de la moitié d’entre elles souhaiteraient que leur vie sexuelle y ressemble !

Le sondage a également révélé ces quelques points intéressants :

  • 23% des sondées ont déjà eu des relations sexuelles sur le lieu du travail et 46% ont déjà couché avec un de leur collègue
  • ¾ des hommes et des femmes interrogés (76%) pensent qu’ils sont plutôt doués au lit
  • 59% d’entre eux ont déjà couché parce qu’ils s’ennuyaient mais 65% pensent que les mots crus les mettent d’humeur « sexuelle »
  • Plus d’un tiers des hommes et des femmes ont déjà couché avec quelqu’un qu’ils ont rencontré en ligne
  • 1/3 des femmes hétéro ont déjà eu une expérience sexuelle avec une autre femme
  • 42% des hommes tromperaient leur partenaire s’ils étaient sûrs que celle-ci ne s’en apercevrait pas contre 22% des femmes

D’après l’étude, seuls 15% des couples mariés sont heureux sexuellement contre 25% des couples qui vivent ensemble et 32% des personnes qui ne vivent pas avec leur partenaire.