science_laboLes troubles érectiles sont un problème qui concerne de nombreux hommes à travers le monde. Plusieurs traitements existent déjà pour traiter la dysfonction érectile, dont le Viagra. Mais à un certain stade, la pilule bleue ne peut plus apporter une érection satisfaisante au patient et le recours à un traitement moins conventionnel est nécessaire. La greffe du pénis pourrait être la solution miracle pour retrouver une vie sexuelle épanouie.

Greffe sur des animaux

Si la greffe du pénis est limitée à la phalloplastie en France, des chercheurs américains ont réussi une greffe de pénis sur des lapins, et le résultat est plutôt satisfaisant. Antony Atala, chirurgien urologue et professeur de médecine régénérative de l’Institut de Wake Forest en Caroline du Nord, et d’autres chercheurs américains ont réussi à cultiver des pénis en laboratoire pour ensuite les greffer sur des lapins en 2008. En six semaines, les chercheurs ont réussi à développer en laboratoire les pénis cultivés à partir de cellules appartenant aux greffés. L’expérience a été concluante, car les 12 lapins ayant reçu des greffes du pénis ont pu s’accoupler normalement. Huit d’entre eux ont réussi à éjaculer tandis que quatre ont par la suite obtenu une progéniture. La technique est en retard par rapport à la transplantation d’appareil génital chez les femmes. En effet, ces chercheurs de l’Institut de Wake Forest ont déjà fait 4 transplantations vaginales sur des femmes présentant une anomalie congénitale rare, et les implants ont parfaitement fonctionné après 9 ans. Alors que la greffe du pénis est encore dans sa phase expérimentale sur les animaux et une autorisation de la Food and Drug Administration, l’homologue américain de l’Agence nationale de sécurité du médicament, pour pouvoir expérimenter la greffe du pénis sur les humains.

Deux solutions chirurgicales existantes

En France, la phalloplastie est la pratique qui s’apparente à la greffe du pénis. Seuls deux centres pratiquent la phalloplastie qui est réservée aux personnes qui veulent changer de sexe. Le chirurgien conçut le pénis à partir des lambeaux de peau du greffé qui sera rattachée à l’aide d’un implant pénien. Pour les hommes qui souffrent de dysfonction érectile, deux solutions chirurgicales sont proposées à savoir l’allongement du pénis (si celui-ci a un micropénis) et l’implant pénien.

Selon Antony Atala, ces expériences entrent dans le cadre de génération artificielle des organes face au vieillissement de la société et la rareté des dons d’organes. Mais il faut croire que cette recherche pourrait aider les hommes souffrant de trouble érectile.

Cette nouvelle solution pour traiter la dysfonction érectile pourrait voir le jour bientôt, mais pour avoir l’approbation de la FDA, les chercheurs doivent fournir l’ensemble des données sur la sécurité et des preuves sur la propreté des matériaux utilisés. De plus, la FDA requiert le processus de fabrication en laboratoire du pénis artificiel.