Je discutais l’autre jour avec une amie de sa relation avec son partenaire, et ce qu’elle m’a raconté m’a surprise.

Elle est en couple depuis trois ans déjà et d’après ce qu’elle m’en dit : « Tout se passe bien ». Je la vois moi-même plutôt épanouie, elle a généralement le sourire et semble vraiment amoureuse de son homme. De son côté, il me semble que c’est la même chose : lorsque je les vois ensemble, les deux semblent être sur la même longueur d’onde, main dans la main, ils semblent très complices et lui aussi parait être très amoureux

Si leur couple de manière générale se porte donc plutôt bien en apparence, ma copine m’a finalement avoué qu’il y avait un petit problème tout de même.

Et comme vous n’êtes pas sur mon blog sans raison, vous imaginez que le problème en question à quelque chose à voir avec le sexe ou la sexualité de manière plus générale. et vous avez tout à fait raison. Dans un couple où tout roule, où les deux partenaires semblent être amoureux l’un de l’autre, qu’est-ce qui peut bien clocher sous la couette ? Je vous explique.

Le problème du décalage sexuel

Pour reprendre ses propres mots : « Il a tout le temps envie de faire l’amour ! » et moi de lui demander : « Et toi, de ton côté comment ça se passe ? » « Bien mais j’ai pas tout le temps envie, c’est tout… »

En réalité ce n’est pas la première fois que j’entends parler de ce genre de « décalage sexuel » au sein d’un couple. Et je dois bien reconnaitre que c’est généralement la même distribution des rôles : lui qui veut faire l’amour beaucoup plus souvent qu’elle.

Alors que faire dans ces cas-là ?

La première chose à faire à mon avis, c’est d’en parler franchement. Comment imaginez-vous résoudre un problème si ce dernier n’est pas directement posé sur la table ? Ensuite ça ne sert pas à grand-chose de culpabiliser : Monsieur n’est pas un obsédé par ce qu’il aime et veut faire l’amour souvent, Mademoiselle ou Madame n’est pas une femme frigide parce qu’elle n’a pas envie à chaque fois. Enfin, il faut à tout prix éviter que la situation ne s’envenime et soit source de dispute ou de blocage. Personne ne sera satisfait et vous n’aurez pas davantage envie de faire l’amour, bien au contraire.

Je n’ai personnellement jamais dû faire face à une telle situation mais j’imagine qu’il faut également essayer d’identifier le problème : je n’ai pas envie parce que je n’ai pas de plaisir ? Je n’ai pas envie parce que je suis fatiguée, triste, préoccupée ? Je n’ai pas envie parce que je n’ai pas envie et je ne sais pas trop pourquoi, etc.

Bien sûr, plein de fausses excuses ou de réelles explications peuvent justifier la situation et la réponse du partenaire devra certainement s’adapter en conséquence. Par exemple, si Madame n’arrive pas à monter au rideau, il faut réviser votre copie Monsieur et surtout n’hésitez pas à lui demander conseil : c’est quand même elle qui devrait savoir ce qui lui fait plaisir. Dans tous les cas, il ne faut pas devenir trop insistant car la situation ne ferait que se compliquer : elle va se sentir sous pression, obligée, et son désir risque alors de s’éloigner. Une bonne alternative consisterait par exemple à alterner : une semaine c’est lui qui fixe le rythme, l’autre semaine c’est elle. L’idée c’est bien de retrouver un juste équilibre : chacun devrait accepter un peu d’insatisfaction pour s’adapter un minimum au désir de l’autre. Un peu moins que ce qu’il voudrait, un peu plus de ce qu’elle a envie peut par exemple être une bonne alternative.

« Aucune frustration, aucune obligation, toujours la discussion ! » voilà qui résume très bien la situation. Il peut encore faire quelques efforts pour être plus séduisant et aviver la flamme qui s’est peut-être un peu essoufflée avec les années, elle peut consacrer plus de temps à sa vie sexuelle.

N’oubliez pas qu’un sexologue ou autre thérapeute peut vous venir en aide à ce niveau : mieux vaut en parler avec une tierce personne, de préférence un professionnel afin qu’il vous aide à résoudre la situation plutôt que de rester les bras croisés en attendant que ça se passe car, généralement ça ne va pas passer comme par magie, au contraire.