Voila ce que les chercheurs de l’université italienne de Florence ont mis en avant suite à plusieurs recherches sur l’infidélité. Les hommes ayant des relations extraconjugales mettent leur santé en danger en se mettant dans des situations stressantes et angoissantes résultant en crise cardiaque pouvant être mortelle…

L’infidélité peut-elle nuire à votre santé ?

Il est souvent rappeler qu’une vie sexuelle épanouie est bonne pour la santé, physique et psychique de manière générale. Les hommes volages trompant leurs femmes devraient donc alors être en très bonne santé, et pourtant, ce n’est pas ce que semble révéler les recherches de cette université italienne.

A partir de la base médicale Medline, ils ont étudié tous les articles publiés avec les mots clés «infidélité», «relations extraconjugales»,  «hommes».

On apprend alors que la plupart des victimes de morts subites vivaient une relation secrète extra conjugale. Pour compléter cette information, des scientifiques allemands ont découvert que la majorité des personnes décédées de crise cardiaque et mort subite entrainaient une vie parallèle avec une autre femme.

L’infidèle inquiet ?

De la à croire que tous les hommes infidèles sont mal à l’aise avec cette double vie, il y a un gap. Les chercheurs expliquent le phénomène : «Le sexe extra-marital pourrait être stressant, car la maîtresse est souvent plus jeune que la partenaire principale et que les rapports interviennent souvent après une consommation excessive d’alcool et de nourriture. »

Sentiment de culpabilité, pression, stress, fréquentation de lieu méconnu, peur d’être prit en flagrand délit… Pourtant, les scientifiques restent prudents sur la conclusion de leurs travaux : «Bien que beaucoup de choses aient été dites dans les médias grand public, d’autres études sont nécessaires».

Que sait-on vraiment de l’infidélité ?  Plusieurs études proposent des semblant de réponses mais on estime que 1 à 4% des hommes ont des rapports sexuels en dehors du cadre marital, dernièrement, une étude américaine du journal Esquire révélait que 23% des interrogés avaient déjà trompé leurs femmes. Leur conclusion logique est donc la suivante : « La relation amoureuse monogame pourrait être une stratégie développée par l’espèce humaine pour favoriser la protection des enfants, la sécurité et la capacité de survie. »

En revanche, aucune information n’est révélé sur les femmes infidèles…