Quelque part au fond de nous, nous avions tous bien conscience que l’invasion des images à caractères sexuelles autour de nous n’était pas si anodine dans notre vie, quel que soit notre âge. Ca  a commencé avec des actrices nues dans les publicités pour des lunettes ou des poses lascives pour de la lingerie, mais au final, des scènes à caractères sexuelles sont constamment présente dans notre quotidien, tout comme pour ceux de nos jeunes ados…

Fermer les yeux n’arrête pas la réalité…

Jouer l’autruche et penser que personnes n’est atteints par toutes ces images sexuelles autour de nous n’arrangent pas les choses. On rigole des puritains qui s’insurgent devant de telles scènes et se moquons des comportements conservateurs. On n’aurait peut être pas dû…

 american pie American Pie et Lil Wayne influencent les jeunes à une sexualité à risque

Bon, allez, ça semble encore tirer par les cheveux mais, ouvrons les yeux sur la réalité: La sexualité c’est bien mais l’hyper sexualisation de la société n’a pas que des bons côtés. La preuve avec cette étude menée par des universitaires américains sur l’influence des films populaires axés sur la sexualité, auprès des mineurs.

Pour leur étude, ils ont choisi un panel de 684 films ayant le plus marché auprès des ados, et parmi ceux là, 84% contiennent des scènes de sexualité à risque : Pas de contraception, pas de port du préservatif, freestyle.

On a alors demandé aux 1228 enfants de 12 à 14 ans ont participé à l’étude de choisir parmi 50 films, ceux qu’ils avaient vu. 6 ans plus tard, on retrouve ces enfants devenus jeunes adultes et on leur demande ce qu’est devenu leur sexualité :

  • Activité sexuelle de plus en plus jeune
  • Plus de partenaires dès l’adolescence
  • Moins sensibilisé au port du préservatif
  • Méconnaissance des contraceptions

 « Les auteurs de l’étude suggèrent que les adolescents peuvent calquer leurs comportements intimes sur ceux des films, en particulier lors de situations émotionnelles complexes. Pour 57 % des adolescents américains de 14 à 16 ans, les médias constituent la principale source d’information sur la sexualité. Les auteurs pensent ainsi qu’ils peinent à différencier ce qu’ils voient à l’écran de ce qu’ils devront réellement vivre.« 

 sexualité a risque adolescent

Le dialogue, pas que du blabla

Une étude du même genre avait montré la mauvaise influence sur la musique populaire ou la sexualité sexualite adolescentsétait abordée sur les jeunes.

« La musique populaire peut inciter les jeunes hommes à être sexuellement agressifs et à traiter les femmes comme des objets et les jeunes femmes à penser que leur valeur dans la société est de fournir du plaisir sexuel aux autres. Il est essentiel que les personnes en charge de l’éducation sexuelle soient conscientes de ces problèmes et de leur impact sur le comportement sexuel des adolescents. »

Que vous soyez adolescents, adulte ou senior, n’oubliez pas de toujours porter un préservatif à chaque rapport pour se proteger des maladies sexuellement transmissibles et éviter les grossesses non desirées…