Messieurs, vos poils au menton vous rasent ? Ces études affirmant que la barbe attire les femmes et protège du cancer de la peau, pourraient vous intéresser…

Synonymes de virilité ou de dégoût, certaines les aiment sur le torse et d’autres non : il y aLa barbe séduit les femmes et protège la peau du cancer autant d’avis de femmes sur la pilosité masculine que de poils sur la planète ! Pourtant, d’après une étude publiée dans la revue Evolution & Human Behavior et relayée par Metro, les femmes s’accordent sur la barbe. Mais pas n’importe laquelle ! S’il n’est pas certain que celles des pères Noël et  Fouras soient très populaires auprès de la gent féminine, celle de 10 jours connaitrait un franc succès.

Des chercheurs de l’université de New South Wales ont demandé à 350 femmes et également à 177 hommes hétérosexuels, de donner leur opinion sur plusieurs photos de dix hommes. Les clichés représentaient les sujets à différents stades d’évolution de leur barbe : imberbe, à cinq et dix jours et avec une barbe très fournie.

Les interrogés devaient noter cette pilosité en fonction des critères :

  • masculinité
  • compétences parentales
  • santé
  • attractivité générale

Et c’est la barbe de dix jours qui s’est avérée de loin la plus populaire chez les femmes comme chez les hommes. Les version fournies et imberbes suivaient, ex aequo, et loin derrière elles, celle de cinq jours.

Les chercheurs n’ont pas pu expliquer précisément ces résultats, mais il semblerait que la barbe de dix jours soit associée aux notions de maturité et de virilité, tandis que celle de cinq jours est considérée comme trop inégale. Quant à celle très garnie, elle évoquerait inconsciemment la parentalité, ce qui la rendrait peu attractive d’après les chercheurs.

La barbe protège la peau contre le vieillissement et le cancer

En plus d’ajouter au charme des hommes, leur barbe les protègerait du cancer de la peau. C’est ce qu’a démontré une étude australienne rapportée par Le Point.

Grâce à un appareil mesurant les radiations ultraviolettes qui traversent la barbe, les chercheurs de l’université du Queensland ont pu constaté que les poils filtraient près de 95% des rayons UV. De quoi donner envie de bronzer poilu ! Mais attention, les scientifiques précisent que la crème solaire reste indispensable.

Les bénéfices des poils ne se limitent pas à son effet parasol : ils hydrateraient également l’épiderme, et protégeraient contre le pollen et la poussière en capturant les particules ; évitant ainsi leur inhalation et le développement d’asthme. Les coups de froid pourraient également être évités puisque le cou est légèrement couvert. En revanche, la barbe doit être entretenue et laver régulièrement, sinon gare aux microbes !