chaussures de femme en talons

« Parce qu’il y a toujours moyen de se bricoler une pute acceptable avec une pastèque trouée, c’est écologique et (semi-)comestible », dit Causette

Petit dernier des magazines féminins, le magazine Causette fait le buzz ce mois-ci avec un article intitulé « 55 raisons de résister à la tentation » de la prostitution. Sujet d’actu car les députés vont bientôt examiner la proposition de loi sur la pénalisation du client.

Cependant, Causette ne prend pas de gants et l’auteur de l’article (non signé) utilise l’humour noir pour faire passer son message. Le STRASS (Syndicat du Travail Sexuel), de son côté, s’insurge contre l’initiative qu’il qualifie de « putophobe ».

Alors provoc’ inutile ou humour choc ? Voici un extrait de l’article :

« Parce que, quitte à se taper une fille qui n’a pas envie, autant la violer, c’est moins cher. (mollo, on déconne) »

« Parce que, si vous n’aimez pas les filles qui simulent, vous aimez encore moins celles qui comptent leur argent en regardant leur montre »

« Parce que toutes ces adolescentes étrangères formées à la va-vite dans des centres de dressage n’ont plus le respect du travail bien fait »

« Parce qu’il y a toujours moyen de se bricoler une pute acceptable avec une pastèque trouée, c’est écologique et (semi-)comestible »

« Parce que si la prostitution est un boulot comme un autre, vous devriez le conseiller à votre fille, il y a des opportunités à l’international »