Le Danemark figure comme l’un des premiers pays à introduire le mariage gay ainsi qu’à décriminaliser le porno et l’avortement. Cette forme de liberté (que nous apprécions à FV) impliquait par ailleurs une éducation mieux implémentée pour conscientiser les élèves sur ce qu’ils font en matière de sexe. Ainsi, l’éducation sexuelle en classe est devenue obligatoire dans le royaume depuis 1970.

Education sexuelle et pornographie

Le sexologue et professeur Danois à l’université d’Aalborg, Christian Graugaard, estime que les cours de biologie et de reproduction ne suffisent plus à éduquer les élèves à partir du collège sur la sexualité.

Aujourd’hui, les enfants découvrent le sexe sur Internet. Les temps ont changés, ce n’est plus dans les magazines érotiques, ni en jouant au docteur ou encore pendant les cours d’éducation sexuelle que les enfants apprennent le sexe, mais plutôt sur des sites de pornos. Pour éviter la confusion entre la fiction et la réalité, le sexologue préconise donc l’introduction dans les cours d’éducation sexuelle. La pornographie est un excellent moyen pour discuter de la sexualité et faire la distinction entre la fiction et la réalité, la sexualité, les genres et les corps.

Une proposition bien accueillie

Selon Christian Graugaard, le but de cette introduction du porno dans les cours d’éducation sexuelle est de transformer les adolescents en des consommateurs critiques et conscients pour qu’ils ne puissent plus être abusés par les mannequins mis en avant dans les médias. De ce fait, l’éducation ne doit pas être confiée à n’importe qui, les enseignants devront suivre des formations pour pouvoir répondre à toutes les questions touchant à la sexualité. L’éducation ne se fera pas forcément en regardant des films, mais à travers un dialogue et des images. D’après Graugaard, plusieurs écoles ont déjà franchi le pas, au Danemark et ailleurs.

La présentation de ce programme lors d’une émission sur la chaîne de télévision DRK a été bien accueillie par les téléspectateurs danois. Selon le secrétaire général de l’ONG Sex og Samfund (Sexe et société), Bjarne B. Christensen, les cours d’éducation sexuelle permettent avant tout à un adolescent d’apprendre à connaître son corps et à le respecter. Depuis quelques années, Sex og Samfund organise chaque année une semaine sexe « Uge sex » pour sensibiliser les adolescents dans les écoles au Danemark. Cette année, 350.000 élèves ont participé à cet évènement qui a permis au cours de ces dernières années de réduire les taux de grossesses précoces et d’avortements des adolescentes.

 

Alors…bravo le Danemark !