homme femme s'embrassant

Le Viagra peut aussi être un traitement pour les « jeunes »

La dysfonction érectile vient souvent avec l’âge. Les changements de la sexualité chez les hommes âgés sont normaux. Il est devenu fréquent de voir des hommes de plus de 50 ans prendre un cachet régulièrement pour rester toujours actifs sexuellement. Mais malgré la considération du Viagra comme étant une

bonne alternative contre l’impuissance, la pilule bleue n’est plus destinée seulement aux personnes âgées. De nombreux hommes d’une vingtaine d’années l’utilisent pour se rassurer. Les jeunes semblent éblouis par ce médicament pris comme facilitateur d’érection. Ainsi, la prise de Viagra n’a pas d’âge, elle concerne un nombre croissant de personnes sexuellement actif de 18 à 80 ans.

Dernière arme contre la dysfonction érectile

La prise de Viagra est devenue courante passé un certain âge. Les troubles de l’érection concernent certains hommes de plus de 60 ans victimes de déficit androgénique lié à l’âge (DALA). En effet, on remarque chez les hommes âgés une diminution de la production de testostérone, une baisse de la taille et de la fermeté des testicules, une diminution de la production de sperme réduite et une augmentation de la taille de la prostate. Ces changements sont à l’origine de la dysfonction érectile chez ces personnes.

Traitement des troubles de l’érection chez les hommes de plus de 40 ans

Aux Etats-Unis, environ 40% des hommes âgés de plus de 40 ans souffrent de dysfonction érectile. En France, ce trouble concerne près de 3,6 millions d’hommes. Les causes de ces troubles érectiles sont le plus souvent d’origine psychologique et organique. Les causes organiques peuvent être d’origine vasculaire, d’origine hormonale, d’origine neurologique et d’origine médicamenteuse. Les médicaments pour traiter la dépression, parkinson, convulsion, mais aussi les médicaments dérivés de la digitaline, d’amphétamine ou de finastéride agissent directement sur la libido. Beaucoup d’hommes âgés de plus de 40 ans sont également concernés par la dysfonction érectile d’origine psychologique (anxiété, dépression, stress, phobies, angoisse de la performance sexuelle…).

Facilitateur d’érection chez les jeunes de plus

En 2012, environ 8% des jeunes aux Etats-Unis prenaient des médicaments comme le Viagra, pas pour traiter la dysfonction érectile, mais pour se rassurer au moment de passer à l’acte. Les jeunes de plus de 18 ans sont des utilisateurs «récréatifs» qui prennent surtout le Viagra comme facilitateur de l’érection.