Lors de sa mise sur le marché, le Viagra a rendu un fier service à de nombreux hommes. Les dysfonctions érectiles sont en effet un véritable problème de santé. Mais s’ils concernent directement ces messieurs, les troubles perturbent également leurs partenaires. C’est en effet de la vie sexuelle du couple dont il est question.

Mais lorsque l’on parle Viagra, on s’intéresse presque exclusivement à l’homme qui doit prendre la petite pilule bleue. Et le conjoint est trop souvent laissé pour compte. Comment votre partenaire vit-elle le fait que vous deviez prendre du Viagra ? Eléments de réponse.

Le problème de la dysfonction érectile au sein du couple

D’après un sondage réalisé en 2006 par Ipsos et Bayer Health Care, le thème de l’impuissance masculine serait difficile à aborder au sein du couple. Les résultats de cette enquête réalisée auprès de 14 000 femmes démontrent ainsi que pratiquement une femme sur trois âgée de plus de 50 ans évite d’aborder le sujet, tandis que 32 % des femmes de plus de 40 ans se disent inquiètes si leur partenaire venait à souffrir de problèmes d’érection.

Les troubles érectiles chez l’homme sont pourtant loin d’être une exception. De la simple panne aux difficultés chroniques, tous les hommes et quelques soit leur âge (la proportion augmente tout de même avec l’âge) peuvent être concernés. Après 40 ans, un homme sur trois serait concerné; entre 25 et 40 ans, près de 40 % d’entre eux ont déjà dû faire face à une panne.

Alors, est-ce que le Viagra ou tout autre traitement résoudrait le problème ? Pas toujours sans heurts.

Le Viagra et votre partenaire

Divers témoignages montreraient que la prise de Viagra serait loin d’être anodine pour la partenaire. Nombre de femmes se sentent en effet directement concernées par les problèmes érectiles de leur homme et l’inquiétude s’immisce alors : « Je ne lui plais plus ? », « Il ne me trouve plus séduisante, attirante » sont autant de doutes et peurs qui peuvent miner le moral et remettre en cause la confiance en soi.

D’autres estiment que l’érection n’est plus qu’un phénomène purement mécanique, que leur intervention n’y est pour rien et cette situation les met également particulièrement mal à l’aise. Il faut pourtant savoir que l’excitation est indispensable pour que le médicament soit efficace. L’homme doit donc ressentir du désir, avoir envie. Dans le cas contraire, la médication n’aura aucun effet. Les femmes devraient donc se rassurer.

Un autre problème concerne la programmation de l’acte sexuel. Le Viagra agit entre 15 minutes et une heure après la prise. La femme se sent alors souvent obligée d’avoir un rapport. Cette prise anticipée nécessite également une certaine organisation et l’effet de surprise ou la spontanéité peuvent faire défaut, le désir également car il s’agit de s’avoir à l’avance si on aura envie de faire l’amour ou pas.

La prise de Viagra est également associée chez certaines femmes à de la méfiance, à la crainte de l’infidélité, a fortiori si la femme n’a pas été avertie au préalable ni même mise au parfum. Des problèmes de confiance peuvent s’installer au sein du couple. D’où l’importance du dialogue.

Enfin, le prix de la petite pilule n’est pas négligeable. Certains hommes chercheraient même une « rentabilité » maximum et souhaiteraient plusieurs rapports sexuels en un temps relativement court. La pression sur la partenaire devient dans ces cas-là insupportable et source de conflit.

La meilleure solution pour éviter tout problème relatif à la prise de Viagra consiste donc à prendre le temps de dialoguer. Echanger sur son intimité avec son partenaire est en effet essentiel pour maintenir une vie sexuelle épanouissante, pour l’un et pour l’autre. L’intervention d’un professionnel de santé comme un sexologue peut également être très bénéfique. La médication s’avère généralement une solution positive pour le couple, alors parlez-en le plus ouvertement possible !