homme qui n'entend pasDepuis le lancement du Viagra dans les années 90 pour traiter la dysfonction érectile, plus de 40 millions de prescriptions ont été émises. La pilule bleue est vite devenue la solution miracle pour faire face à l’impuissance. Néanmoins, la prise de ces médicaments a entraîné certains effets indésirables chez certains patients, pouvant aller parfois à une perte de l’audition.

Mise en garde de la FDA

Certes, le Viagra a aidé plusieurs personnes à retrouver une vie sexuelle épanouie, mais il s’avère que le traitement entrainerait des effets secondaires chez certains patients. Comme nous l’avons déja évoqué les effets secondaires les plus fréquents sont les maux de tête, éruptions cutanées, troubles digestifs, incontinence, troubles de la vision, congestion nasale et rarement des palpitations, hypertension ou hypotension, hémorragie nasale, évanouissements, troubles cardiaques… Cependant, des cas de surdité ont été évoqués depuis quelques années déjà. La revue scientifique The Laryngoscope a publié en mai 2011 que l’utilisation des médicaments pour traiter la dysfonction érectile pouvait entrainer la surdité. Un an plutôt, le journal médical américain Archives of Otolaryngology avait déjà fait le rapprochement entre la prise de Viagra et la perte d’audition. Ces deux études confirment la mise en garde de l’agence américaine des médicaments FDA (Food and Drug Administration) en 2007 sur l’utilisation de Viagra et aux autres traitements similaires contre l’impuissance qui selon elle pouvait augmenter le risque potentiel de perte d’audition. Depuis 1996, 29 cas de surdité sont liés à l’utilisation de ces médicaments aux Etats-Unis, précise la FDA. Et étant donné que la perte soudaine de l’ouïe peut être liée à l’âge, bon nombre de patients n’ont pas jugé utile d’en parler à leur médecin.

47 cas de surdité associés au Viagra

D’après les études menées par des chercheurs de Charing Cross Hospital, du Stoke Mandeville Hospital et du Royal Marsden Hospital (Londres) que la revue scientifique The Laryngoscope avait publié dans son édition de mai 2011. On a recensé 47 cas de surdité associés à l’utilisation de Viagra et d’autres médicaments contre l’impuissance dont 8 au Royaume-Uni. Ces chiffres ont été relevés auprès des organismes de pharmacovigilance du monde entier. Cette perte auditive neurosensorielle touchait généralement des personnes âgées en moyenne de 56,6 ans. Sur les 98% des personnes touchées, la perte auditive est sur une seule oreille. 66,7% de la perte auditive s’est produite pendant les 24 heures de la prise du médicament. Ces médicaments auraient une tendance à détériorer certains tissus dans l’oreille après l’augmentation des flux sanguins dans le corps. En cas de dégradation brutale de l’audition, les auteurs de cette étude recommandent aux utilisateurs de PDE5 (tadlafil et le vardénafil) d’arrêter le traitement et de consulter rapidement un médecin.