L’éjaculation est une situation déclenchée par l’orgasme. Mais il arrive que cette éjaculation ne se passe pas normalement (précoce, retardée, sèche, douloureuse) ; due à des problèmes physiologiques ou psychologiques.

Qu’est-ce que l’éjaculation douloureuse ?

L’éjaculation est un phénomène normal lorsque l’homme atteint l’orgasme. L’expulsion du sperme survient suite à la contraction des vésicules séminales secondaire. L’éjaculation douloureuse (ED) est le symptôme d’une inflammation des voies génitales. Ce trouble éjaculatoire se traduit par une douleur pendant ou après l’éjaculation avec ou sans rapport sexuel pour un délai qui peut varier de quelques secondes à deux jours. L’intensité de la douleur varie d’un patient à l’autre selon la localisation de l’inflammation et la durée avec un simple inconfort passager à une douleur sévère. En général, la douleur dure moins d’une minute, mais une étude a révélé qu’elle peut durer plus de 5 minutes pour 12 % des cas, et voire même de plus de 15 minutes. La douleur se situe en général au niveau du pénis, mais elle peut être aussi sentie au niveau du rectum (8 à 24%), des testicules (12%) ou de l’abdomen (4 à 9%).

Causes et symptômes

L’éjaculation douloureuse peut être occasionnée par l’inflammation de l’urètre (urétrite), l’inflammation de la prostate (prostatite), l’inflammation aiguë ou chronique du testicule et de l’épididyme (orchy-épididymite), le rétrécissement de l’urètre. L’éjaculation douloureuse peut être aussi d’origine psychologique comme une névrose d’angoisse par exemple. Parmi les symptômes les plus fréquents de l’éjaculation douloureuse, on peut retenir la brûlure au moment de l’éjaculation, les brûlures dans le bas-ventre ou encore les douleurs au niveau des testicules.

Une étude de la National Institute of Health a montré que 4% des 134 personnes enquêtées souffraient de douleur pendant ou après l’éjaculation. Aux Pays-Bas, les chercheurs ont mené une étude auprès de 1.688 hommes âgés de 50 à 78 ans. Il en est résulté que seulement 1% de douleur lors de l’éjaculation n’a pas de relation directe avec l’âge. Dans le Minnesota, une étude sur 1.248 hommes dans le comté d’Olmsted a révélé que l’éjaculation douloureuse concerne 1,3% de la population entre 40 et 49 ans et 1,8% pour la tranche d’âge de 50 à 59 ans, soit une prévalence de 1 à 4% de la population totale.

A chaque cause son traitement

Il faut connaitre la cause du trouble pour que le médecin puisse prescrire un traitement. Si la cause de l’éjaculation douloureuse est une infection, le traitement prescrit sera à base d’antibiotique. Les solutions pourraient être chirurgicales en cas de rétrécissement de l’urètre et le suivi d’une thérapie si l’origine du trouble est d’ordre psychologique.