10% des couples anglais ne font pas l’amour sobre, selon une étude. Mais, pour la majorité des partenaires et médecins, sexe et alcool ne font pas bon ménage.

L’alcool : une boisson aphrodisiaque ? Pour 1 couple anglais sur 10, il semblerait que oui.Les anglais ont besoin d’alcool pour faire l’amour L’ivresse serait même une condition sine qua non au coït…

Selon une étude réalisée par la pharmacie en ligne UKMedix et relayée par le Daily Mail, les 10% concernés n’auraient pas fait de galipettes non-alcoolisées depuis plus de six mois ! Ces participants présentent deux types de comportements :

  • 18% boivent régulièrement avec leur tendre-moitié et se trouvent donc naturellement éméchés au moment de passer à l’acte.
  • 66% ne sont carrément pas d’humeur sans un petit coup dans le nez !

Entre alcoolisme et démotivation, les foies de ces 10% de rosbifs en prennent un coup. Et ce n’est pas tout : libido en berne et impuissance guette aussi ces messieurs-dames imbibés.

50% des interrogés reconnaissent l’impact négatif de l’alcool

C’est certainement ce à quoi faisait allusion Sarah Bailey de UKMedix : “Nous les anglais, nous aimons l’alcool -avec modération bien sur- mais il semble qu’il s’immisce dans nos lits. (…) Il n’y a rien de mal à cela, cependant, d’après notre étude, de nombreuses personnes trouvent que boire affecte négativement les rapports. (…) Consommer trop d’alcool peut causer de nombreux problèmes de santé qui peuvent nuire à la vie sexuelle. Réduire et accorder du temps à la sexualité sobre est donc vital pour conserver une relation et un corps sains.”

Mais, si la moitié des participants à l’étude estiment aussi que la boisson n’est pas un allié du plaisir, reste qu’une grande partie considère qu’un petit verre booste la confiance en soi avant le sexe et leur donne envie de tester de nouvelles choses.

De plus, alors que 61% des femmes pensent qu’il est important d’avoir des rapports sobres, seuls 32% des hommes partagent cet avis. C’est pas gagné…