jeune fille en lingerie sur un lit

Se masturber aurait des bénéfices santé

Une nouvelle étude de l’Université de Sydney affirme que se masturber pourrait empêcher certaines maladies liées de près ou de loin à la sexualité telles que la cystite, le cancer de la prostate ou même le diabète.

Selon un des chercheurs à l’origine de cette étude, « chez les femmes, la masturbation peut aider à prévenir les infections du col de l’utérus et les infections urinaires hautes. » En effet, durant le processus d’excitation le col de l’utérus s’étend, ce qui permet aux fluides de mieux circuler permettant aux bactéries d’être expulsées.

Se masturber prévient aussi les risques de diabète de type 2. Cela permet d’évacuer les tensions, de réduire l’insomnie et de renforcer le plancher pelvien. La masturbation permet également de réduire les risques de dépression en augmentant le niveau d’endorphines dans le flux sanguin.