L’Université de Cambridge et l’Institut de la santé pédiatrique de Londres ont mené conjointement une étude pour confirmer si le potentiel de reproduction des coureurs de fond était lié à la performance physique en endurance. A la fin de l’étude, il s’avère que la performance dans la course d’endurance peut signaler un fort potentiel reproductif chez les hommes. L’étude sur le potentiel de reproduction portait sur deux hypothèses : la pratique de course longue distance et le digit ratio.

Poursuite de la « proie »

Les ancêtres chasseurs-cueilleurs représentés par des coureurs de fond couraient sur une longue distance lors de la « chasse de persistance ». Cette technique met les chasseurs à rude épreuve comme en course de fond, car il faut poursuivre la proie jusqu’à ce qu’elle s’épuise. La démonstration de la performance et l’accomplissement de la chasse signalent le potentiel de reproduction de l’homme au sexe féminin. Les femmes évaluaient ainsi un partenaire sexuel potentiel sur sa performance en course d’endurance, telle que mesurée par le digit ratio.

Le digit ratio est un marqueur d’exposition prénatale à la testostérone qui se mesure sur le ratio 2D : 4D ou rapport de la longueur entre les deuxième et quatrième doigts de la main. Il est aussi utilisé pour mesurer le potentiel reproductif.

Les chercheurs ont évalué 542 coureurs âgés de 19 à 35 ans, dont 439 hommes et 103 femmes, lors du semi-marathon de Nottingham. Chaque participant à l’étude était équipé de puces électroniques pour évaluer leur performance en cours de fond. Après avoir calculé leurs 2D : 4D comme une indication de leur exposition prénatale à la testostérone en mesurant la longueur de leurs doigts à partir des photocopies de leurs mains, les chercheurs ont noté leur temps. Les coureurs figurant dans le top 10% du rapport 2D : 4D étaient plus rapide par rapport à ceux dans le dernier 10% avec un temps moyen de 24’33″.

L’analyse des résultats montre qu’il y a effectivement une corrélation positive et significative entre la performance en cours de fond et le digit ratio. Il existe une relation entre les niveaux de performance plus élevés en cours de fond et au digit ratio inférieur qui se traduit par plus de testostérone. La corrélation retenue est encore plus importante après ajustement pour l’âge. Et enfin, la même relation a été aperçue auprès de l’échantillon féminin participant au marathon, mais elle était moins prononcée.

Alors, qu’en pensez-vous ?