Bien que les sexologues ne soient pas unanimes sur la définition de l’éjaculation précoce, il existe tout de même certains critères qui peuvent être assimilés à ce problème. En effet, alors que certains hommes n’arrivent pas à retenir leur orgasme et éjaculent avant même la pénétration, d’une manière générale, une éjaculation précoce se présente comme le fait d’éjaculer en moins de deux minutes après la pénétration.

Qu’appelle-t-on éjaculation précoce ?

Phénomène touchant 20 à 25% des hommes, l’éjaculation précoce peut être considérée comme une impossibilité de se retenir et pourtant, force est de préciser que l’éjaculation est un réflexe naturel propre à pratiquement tous les hommes.

A cet effet, il serait donc plus judicieux de définir d’éjaculateur précoce un homme qui éjacule avant même que ce dernier ne l’ait désiré. Ainsi, toute forme d’éjaculation qui ne soit pas volontaire peut être caractérisée d’éjaculation précoce et cela peut intervenir à la suite de nombreuses circonstances en dehors de l’acte sexuel. En effet, une éjaculation non contrôlée peut par exemple dépendre d’une situation érotique comme des rêves, des scènes, des jeux ou même de simples paroles mettant en jeu le sexe et l’amour.

Les différentes formes d’éjaculation prématurée

D’une manière générale, on recense principalement 4 formes d’éjaculation précoce dont certaines peuvent être fréquentes que les autres.

A cet effet, le manque d’expérience, généralement visible chez le jeune homme se présente comme un manque d’apprentissage de son corps. Un problème qui peut tout de même disparaître avec le temps et les expériences.

Par ailleurs, certains hommes peuvent vivre des troubles de la personnalité et ont tendance à vouloir tout faire rapidement. De tels troubles peuvent être liés à des comportements particuliers comme l’intolérance aux chatouilles et aux caresses ou alors à une tendance incontrôlable à casser les objets.

Cependant, il est également possible que certains hommes éjaculent précocement à la suite de mésententes conjugales. En effet, de tels conflits peuvent entraîner des sentiments d’insécurité qui accroissent la précipitation de l’éjaculation.

Enfin, il existe aussi des hommes qui ne recherchent que leur plaisir et donc ne se préoccupent guère de la jouissance de leur partenaire.