femmes_sexy_homme

Un des fantasmes les plus communs serait le trio

Au cours des ébats sexuels, le fantasme est nécessaire pour augmenter le désir et le plaisir. Certaines personnes inventent même un scénario plutôt surprenant. Le rapport d’une étude canadienne paru dans le Journal of Sexual Medicine dévoile les types de fantasmes qui séduisent la plupart des personnes sexuellement actives.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est primordial de préciser la définition d’un fantasme. Les sexologues indiquent clairement qu’il existe une grande différence entre fantasme et vouloir-vivre une scène érotique en particulier. Selon un sondage établit par des psychologues de l’Université du Texas en 2008, nombreuses sont les femmes qui ont un fantasme de viol. Toutefois, chacune d’entre elles a peur de subir une telle agression sexuelle. A en tenir compte, tout est permis lorsqu’on parle de fantasmes. Il est même possible d’outrager les conventions sociales.

Les fantasmes communs et les fantasmes indécents

Pour réaliser cette étude, les chercheurs canadiens ont recueilli les témoignages de 799 hommes et 717 femmes. Puisqu’il s’agit d’un sondage en ligne, il est évident que toutes les classes ne sont pas représentées. Les plus de 55 ans sont par exemple faiblement représentés. Néanmoins, on considère que le résultat du sondage est bien valable. Les chercheurs ont présenté aux participants 55 fantasmes sexuels. Ces derniers avaient pour mission d’indiquer leur intérêt sur chaque type de fantasme en donnant une note allant de 1 à 7. Le 1 fait référence à un manque d’intérêt total tandis que le 7 représente une grande attirance.

Parmi les fantasmes les plus courants, chez 88% des hommes, on cite en premier lieu le fait de ressentir une émotion amoureuse au cours d’un ébat sexuel. La fellation se trouve à la seconde position. 87% des hommes sont de même avis. Un trio avec deux femmes occupe la troisième place. Ce fantasme a réuni le vote de 84% d’hommes. Chez les femmes, les deux premiers fantasmes ont gagné respectivement 92 % et 78% de voix. Le fameux trio n’a séduit guère les femmes qu’il se fait entre un homme et deux femmes ou une femme et deux hommes. En ce qui concerne le second fantasme concernant les relations amoureuses, les femmes attribuent une importance particulière sur l’endroit où se déroule l’acte sexuel. 84 % d’entre elles misent sur un lieu romantique comme une plage déserte.

Notons que deux des fantasmes présentés par les chercheurs canadiens font référence à une scène inhabituelle. Ils sont liés à la pédophilie et zoophilie et n’ont pas réuni beaucoup d’adeptes. Par contre, les fantasmes considérés comme indécents qui séduisent autant d’hommes que de femmes sont : uriner sur son partenaire, faire l’amour en s’habillant avec les vêtements du sexe opposé ou coucher avec une prostituée.