femme nuit

Selon une dernière étude, il existerait un lien entre le comportement nocturne des femmes et leurs activités sentimentales. ce sont des chercheurs de l’Université de Chicago qui sont arrivés à cette conclusion et qui ont publié les résultats de leurs travaux dans la revue spécialisée Evolutionary Psychology Journal.

C’est en se basant sur des analyses de salive prélevée sur 110 hommes et 91 femmes volontaires à l’Université de Chicago, qui avaient également à répondre à des tests d’aptitude, que les scientifiques sont arrivés à un tel constat.

Ainsi, un taux de cortisone et de testostérone élevés, généralement corrélés à des pics d’énergie et de stress, sont associés à la prise de risque. Les femmes qui se couchent plus tard et sui se lèvent plus tard seraient alors plus enclines à multiplier les relations sexuelles, mais moins prêtes au mariage, toujours d’après l’étude.

Leurs histoires sentimentales seraient aussi moins longues et elles subiraient plus de ruptures.

Les femmes qui sortiraient plus la nuit auraient donc plus de chances de multiplier les conquêtes que les autres.