A première vue les troubles de l’érection et le diabète n’auraient pas grand chose à voir… Détrompez-vous. Ces deux problèmes de santé entretiennent en réalité une relation particulièrement étroite. On estime ainsi qu’un tiers des diabétiques seraient touchés par des dysfonctions érectiles et plus la maladie est installée depuis longtemps plus cette proportion augmente. Plus de 70 % des personnes souffrant de diabète depuis plus de 10 ans ont des troubles de l’érection. Nous vous expliquons le lien qui existe entre ces deux pathologies qui « minent » la qualité de vie de ceux qui en souffre.

Diabète et troubles érectiles

Le diabète pour le définir simplement, se traduit par une augmentation du glucose dans le sang (glycémie). Ce dysfonctionnement dû à une insuffisance d’insuline entraine entre autres conséquences l’athérosclérose, c’est-à-dire une diminution du diamètre interne des artères voir l’obstruction de ces dernières. Or l’érection de la verge est générée par une augmentation de l’apport en sang dans le corps caverneux du pénis et dans l’éponge pénienne. Autrement dit, une bonne circulation sanguine est indispensable pour que l’érection se produise et se maintienne.

A ce problème vasculaire s’ajoute généralement chez les diabétiques un autre souci de santé : un syndrome métabolique qui peut par exemple être une hypertension artérielle, une obésité au niveau de l’abdomen, une dyslipidémie.

S’ajoute aussi des problèmes d’ordre neurologique. Le diabète peut effectivement s’en prendre également aux nerfs et endommager le système nerveux (on parle alors de neuropathie diabétique), ce qui remet donc en cause l’érection qui n’est autre qu’une réponse réflexe.

Enfin, les hormones jouent également un rôle dans cette relation diabète / érection. La testostérone (hormone mâle) se transforme en œstrogène (hormone femelle) sous l’effet d’une enzyme produite à cause de l’excès de graisse.

A ces soucis spécifiques des diabétiques peuvent s’ajouter d’autres éléments perturbateurs. La consommation d’alcool mais surtout de tabac influe de manière négative sur l’érection. Certains médicaments présentent également des effets secondaires qui peuvent générer des troubles érectiles. Nous pensons notamment aux médicaments pour lutter contre l’hypertension, l’anxiété, la dépression, certaines pathologies cardiaques ou encore différentes allergies. Ces traitements peuvent de manière générale être remplacés par d’autres médicaments qui n’ont pas ces effets secondaires.

Des solutions existent

Bien que peu de diabétiques osent en parler à leur médecin et que le sujet reste tabou, les troubles érectiles ne sont pas une fatalité : de nombreuses solutions sont aujourd’hui disponibles.
Il faut tout d’abord tâcher d’identifier l’origine de ces troubles : vasculaire, nerveuse, hormonale, médicamenteuse et agir en conséquence.

Pour les problèmes vasculaires divers médicaments sont disponibles afin de favoriser l’afflux sanguin : Viagra®, Cialis®, Levitra®. Le levitra étant plus adapté aux diabétiques. Equilibrer le diabète permet d’agir sur les nerfs et un dosage hormonal peut résoudre les problèmes liés à la testostérone. Enfin certains médicaments sans effet secondaire peuvent remplacer ceux qui sont responsables des troubles érectiles. L’arrêt du tabac est généralement conseillé et différentes mesures pour améliorer l’hygiène de vie sont mises en place.

Donc, si vous souffrez de ces problèmes, parlez-en : plus vite des solutions thérapeutiques sont mises en places plus elles sont effectives.