Chez les personnes vivant avec le VIH (PVVIH), les troubles de l’érection affectent sérieusement leur sexualité si bien que la plupart des hommes séropositifs s’entraînent dans une incapacité à avoir un échange érotique avec un ou une partenaire, mais aussi à se donner du plaisir par la masturbation. Ne faisant plus confiance à leurs capacités sexuelles, entre 20 à 75% de ces hommes souffrent en plus de troubles de l’érection, des problèmes d’éjaculation, d’orgasme voire même une baisse de la libido.

La vie sexuelle des séropositifs

D’une manière générale, la sexualité des hommes atteints du VIH connait de changements souvent drastiques surtout durant premiers les six mois qui suivent l’annonce de leur séropositivité. Bien que certains d’entre eux peuvent connaître une activité sexuelle intensifiée, car cherchant à ne pas s’intéresser à leur situation, dans la plupart des cas, on constate une baisse progressive du désir. En raison du choc psychologique, les troubles de l’érection proviennent souvent de la crainte de transmettre la maladie ou plutôt l’infection. Bien sûr, d’autres problèmes tels que l’éjaculation précoce ou retardée peuvent également survenir, et ce, en raison des facteurs psychogènes. A cet effet, il est fort probable que l’homme déclaré séropositif s’entraîne davantage dans une anxiété sexuelle où la dépression ainsi que l’estime de soi soient ébranlées.

Les manifestations des troubles érectiles chez les séropositifs

Les hommes atteints du VIH et souffrant d’une quelconque forme d’impuissance sexuelle doivent nécessairement faire l’objet d’un examen médical afin de discerner les principales causes de leur dysfonction érectile. Dans bien des cas, les troubles érectiles auprès de ces PVVIH sont surtout d’origine psychique étant donné que ces derniers doivent adopter de nouveaux comportements sexuels tels que le port obligatoire de préservatif lors des rappels sexuels pouvant entraîner des difficultés érectiles. Une consommation de plus en plus importante d’articles pornographiques, mais aussi des sites de rencontres érotiques est également observée auprès de ces hommes, et ce, afin de compenser leur baisse d’activités sexuelles. Par ailleurs, force est de constater que bon nombre de ces hommes séropositifs s’abstiennent tout simplement de toute forme de pratique sexuelle.