Selon une étude, s’entendre sexuellement et se sentir désiré sont les clés de la satisfaction sexuelle. Ces facteurs importent plus qu’une bonne érection !

Adieux positions toujours plus acrobatiques et peur de perdre son érection… L’important Plaisir sexuel - l’entente passe avant la performance !pour bien s’aimer c’est d’aimer justement ! Enfin, de s’entendre sexuellement plus précisément. C’est ce qui ressort d’une étude de l’Ifop réalisée avec des participants français belges et italiens.

Tout d’abord, que ceux qui s’inquiétaient pour l’épanouissement des Français se rassurent : 68% d’entre eux sont satisfaits de leur vie sexuelle. Les Belges ne sont pas loin avec 65% et les Italiens avec 70%.

A la lecture des résultats, force est de constater que ces trois peuples se portent bien sous la couette. De même, les critères d’un rapport sexuel réussi, sont assez similaires dans les différents pays. Les voici, classés par ordre d’importance :

  • L’entente sexuelle : être sur la même longueur d’onde et savoir ce qui plait ou non à son partenaire serait la base de cabrioles réjouissantes.
  • Sentir le désir éprouvé par son partenaire : le désir de l’autre, donne confiance en soi et fait monter l’excitation. C’est l’un des piliers d’une sexualité épanouie.
  • L’atmosphère : chambre à lumière tamisée, plage, ou encore toilettes d’un restaurant… L’idée d’un cadre propice aux ébats varie selon les goûts et l’imagination de chacun… Mais une chose est sure, le décor compte !
  • Une érection ferme et durable : il est assez surprenant de voir cet élément n’arriver qu’en quatrième position, au vu de l’engouement pour les médicaments contre l’impuissance et l’éjaculation précoce. Pourtant, seul 9% des Français interrogés considèrent une érection de qualité comme un facteur indispensable.
  • Durée du rapport sexuel : le temps passé à faire des galipettes dépend tellement des couples que personne ne semble plus y accorder d’importance. Du moment que la satisfaction est au rendez-vous pour chacun des intéressés, c’est l’essentiel non ?
  • La nouveauté : les Français ne sont pas des aventuriers ! Il semble que seuls 5% prennent leur pied en variant les plaisirs et en découvrant de nouveaux partenaires. Et pourtant, la moitié d’entre eux auront des aventures cet été… No comment !