– 2,5 cm en 10 ans ! Les sexes anglais diminuent comme peau de chagrin, d’après une étude. En cause : les perturbateurs endocriniens, les ondes et le surpoids.

Une mauvaise nouvelle pour ceux et celles qui pensent que la taille compte ! Les données Polluants et changements environnementaux réduisent le péniscollectées par le fabriquant de préservatifs TheyFit ont montré que les verges des anglais ont diminué de 2,5 centimètres en une décennie, passant ainsi de 15,4 à 12,95 centimètres.

La marque de capotes anglaises, qui proposent 95 tailles sur son site, a observé que les petites tailles étaient de plus en plus commandées. L’étude, relayée par Gentside, se base sur les attributs de 20 000 anglais. Mais il y a fort à parier que nos chers voisins ne sont pas les seuls concernés.

Les changements environnementaux en cause 

Pourquoi le pénis des hommes fond-t-il comme neige au soleil ? La faute au réchauffement climatique ? Non, l’hypothèse le plus souvent avancée est celle environnementale :

  • Des substances, comme les phthalates et les pesticides, présentes dans des produits du quotidien (cosmétiques, emballages industriels, pâtes, fruits et légumes), pourraient être à l’origine de ces changements. En perturbant le système endocrinien, elles modifieraient l’anatomie.
  • L’exposition aux ondes est aussi envisagée comme une cause de ces évolutions et de l’augmentation fulgurante des cancers des testicules.
  • L’obésité et le surpoids sont également considérés comme des facteurs de rétrécissement du pénis, comme l’explique le Professeur Carlos Foresta cité par l’Express. D’après lui, la longueur du pénis serait inversement proportionnelle au surpoids : « L’obésité influence négativement la production d’hormones à l’adolescence. Les kilos superflus perturbent les sécrétions hormonales et font chuter la production de testostérone.”

Alors, les Français doivent-ils s’inquiéter ? Aux dernières nouvelles, ils se défendent plutôt bien. La preuve avec la carte du monde des sexes masculins publiée par Target Map. Les pénis français se situeraient comme les belges entre 14,88 et 16,10cm contre 17,93 pour les plus grands “engins”, ceux des congolais, et 9,66-11,67 pour les plus petits, appartenant aux asiatiques. Une bonne moyenne donc…