Une nouvelle initiative poignante de l’association  caritative de lutte contre le VIH et le SIDA, AIDES, vient de sortir et insiste de manière tout à fait insolite à voter pour le candidat qui fera en sorte d’agir dans la lutte de cette maladie sans remède.

Une bannière défilante présentant les 5 candidats de chaque partie politique, Eva Joly, Nicolas Sarkozy, François Bayrou, François Hollande et Jean Luc Mélenchon,  défilant a côté d’un préservatif coloré et défilé au dessus de la mention :

« Voici deux moyens d’arrêter le SIDA. L’un à fait ses preuves, l’autre devra le faire en 2012. »

Dans un autre genre et vu dans un article paru aujourd’hui dans le journal gratuit 20 minutes sur la distribution de préservatif avec la même mention et la photo des cinq candidats à la présidentielle françaises qui sera élu au deuxième tour le 06 mai prochain.  Le débat venant aussi du fait que la candidate du front national Marien LePen n’a pas été ajoutée à cette campagne de sensibilisation.

Une nouvelle façon de sensibiliser et les politiciens en pleine campagne promotionnelle à s’investir dans les programmes de santé et ainsi que les citoyens pour les aider à faire un choix quand tous ces candidats peuvent décevoir ou ne pas convaincre.

Il est bon de rappeler que cette maladie est toujours active et se transmet principalement lors de rapports sexuels non protégés. Il n’existe à ce jour aucun traitement qui puisse guérir le virus, seulement plusieurs qui peut aider à ralentir la propagation de celui-ci dans le reste du corps.

Le port du préservatif est  indispensable lors de rapports sexuels avec un nouveau partenaire, pas uniquement pour se protéger du VIH mais aussi de l’herpès, non mortel mais présent à vie dans le corps, comme le Sida. Il est important aussi de toujours se protéger contre les infections sexuellement transmissibles comme la gonorrhée, la chlamydia ou la vaginose bactérienne.

Que pensez-vous de cette action ? Et d’impliquer les candidats dans la course à la présidentielle à s’investir dans les projets de santé publics ?