Contrairement à ce que la majorité d’entre nous imaginent, les « dysfonctions érectiles (DE) » comme les médecins l’appellent, ne touchent pas que les seniors. Personne ne serait à l’abri de pannes répétées. Faut-il s’en inquiéter ? Des problèmes d’érection chez les jeunes hommes c’est grave ? Comment y remédier ? Nous faisons le point sur un problème masculin aux conséquences parfois psychologiquement douloureuses.

Tous égaux face aux problèmes d’érection ?

Si les problèmes érectiles touchent aussi les hommes jeunes, ces derniers sont tout de même loin d’être les premiers concernés. 85 % des cas concernent en effet des hommes âgés de plus de 50 ans. Notez qu’entre 20 et 30 % des hommes ayant entre 40 et 50 ans doivent faire face à ces troubles.

Les 15 % restant se divisent en deux catégories : 10 % concernent les hommes entre 30 et 35 ans et 5 % toucheraient les jeunes adultes âgés de 17 à 20 ans.

Quelles explications ?

Les motifs qui permettent d’expliquer ces troubles varient d’une catégorie à l’autre. Dans le premier cas, c’est avant tout l’âge, les maladies cardiovasculaires et des facteurs de risques qui s’accumulent : diabète, hypertension, cholestérol, tabac, alcool, etc.

Pour les plus jeunes, les causes physiques sont plus rares et relatives à des situations plus exceptionnelles. Un problème d’érection avant 40 ans sera généralement lié à une situation hors du commun comme un accident, une sclérose en plaque… mais parfois le sport de haut niveau tel que le cyclisme.

D’autres facteurs externes peuvent être directement liés à ces troubles. Il peut s’agit par exemple de la prise d’un médicament ou d’un traitement, de la consommation de certaine drogue voire d’alcool.

En réalité, plus que physique, la cause principale des troubles érectiles chez les jeunes hommes est d’ordre psychologique. Le stress directement lié à l’échec ou à une mauvaise expérience joue un rôle capital. Ces troubles sont normalement transitoires chez les jeunes hommes, cependant si la peur de ne pas avoir d’érection se transforme en angoisse et obsession, le trouble peut s’installer durablement. Donc surtout ne paniquez pas : une panne passagère c’est complètement normal : « nous ne sommes pas des machines » et ne pouvons pas toujours être à 100 % de nos moyens.

D’autres facteurs psychologiques peuvent également être à l’origine de ces troubles : perte de libido, problèmes au niveau du couple, traumatisme lié à l’acte sexuel.

Quelles solutions ?

Quelque soit votre cas, ne paniquez pas : des solutions efficaces existent. La première chose à faire consiste à en parler avec un professionnel de santé : votre médecin traitant par exemple ou un urologue.

Cette consultation devrait permettre de définir l’origine du trouble afin de mettre en place le traitement approprié. Divers médicaments sont disponibles pour répondre aux causes physiques. Pour les dysfonctions érectiles d’origine psychologiques, l’intervention d’un sexologue peut être nécessaire. Ce spécialiste vous permettra de construire ou reconstruire votre sexualité, de lever certains tabous, de déculpabiliser, etc.

Les problèmes d’érection, quelque soit votre âge, ne sont pas une fatalité alors n’hésitez plus et parlez-en à un professionnel de santé.

Une expérience, un avis à partager ?

Vous avez des questions ou un témoignage à apporter ? Partagez-le en restant anonyme et aidez des internautes en quête d’infos sur ce sujet.