La révolution sexuelle entamée dans les 70 où l’on préférait faire l’amour à la guerre a pris une telle amplitude actuellement qu’il est devenu difficile de s’y retrouver. Si on ajoute à ça que le sexe est partout et, qu’à l’inverse, l’intimité à tendance à disparaitre de plus en plus, on arrive à des pratiques sexuelles hors du commun, de plus en plus complexes, de plus en plus précises. Difficile de ne pas y perdre son latin d’ailleurs. Il y a tellement « d’orientations ou préférences sexuelles » aujourd’hui que l’on ne sait plus vraiment qui fait quoi ! L’orientation sexuelle n’est d’ailleurs plus forcément synonyme de pratique sexuelle en soi. En plus des « classiques » hétéro, homo, bi et transsexuel, voici un bref panorama des possibilités qui s’offrent à vous.

Les asexuels

Il s’agit des personnes qui ne ressentent aucune attirance sexuelle envers une autre personne, quelque soit son sexe. Un asexuel pourra ainsi avoir des sentiments amoureux, ressentir de la tendresse pour autrui mais tout désir sexuel sera absent. Un amour platonique en quelque sorte.

Les aromantiques

Ceux sont des personnes qui n’ont pas de problème de lien social ou relationnel de manière générale mais qui ne ressente pas le besoin de générer des liens d’ordre sentimental. Il s’agit en quelque sorte d’un équivalent des asexuels mais d’un point de vue sentimental.

Les graysexuels

Une personne qui se dit « graysexuel » se considère asexuel et sexuel à la fois. Elle peut être hétéro, homo ou bisexuel mais n’aura pas forcément toujours envie d’entretenir une sexualité à proprement parler avec son partenaire.

Les demisexuels

Pour qu’il y ait attirance sexuelle, il faut au préalable qu’il y ait des liens affectifs forts pour les demisexuels. Sans une connaissance approfondie de la personne qui peut d’ailleurs être d’ordre sentimental, il n’y a pas d’attirance sexuelle. Un « one shot » est donc inconcevable pour un demisexuel.

Les demiromantiques

La version sentiments des demisexuels. Pour qu’attirance sentimentale il y ait autrement dit pour que naisse l’amour, il faut au préalable que des liens affectifs forts existent envers le futur partenaire.

Les lithoromantiques

Un lithoromantique va éprouver des sentiments amoureux pour une tierce personne mais ne souhaite pas que ces sentiments soit réciproques.

Les pansexuels

Si comme Miley Cyrus vous vous déclarez pansexuel(le), c’est que pour vous il n’y a pas de question d’exclusivité. Vous vous sentez en effet capable d’aimer une autre personne, peu importe son genre.

Comme vous pouvez le constater, à l’image des relations sociales, la sexualité s’est profondément complexifiée et il ne s’agit-là que d’un bref échantillon des multiples orientations sexuelles existantes : skoliosexuel, queerplatonnique, etc.