regard

Et si les désirs sexuels pouvaient se lire dans le regard ? D’après une récente recherche parue dans le Journal of Sex Research , les yeux sont le reflet des envies charnelles…

Tout se lit dans le regard

Le mouvement du regard est très difficile à mesurer, c’est pourquoi les chercheurs ont décidé d’avoir recours à l’oculométrie ou l’enregistrement des mouvements des yeux, pour déterminer les motivations sexuelles des hommes. C’est ce qu’a rapporté  au journal Livescience, le psychologue Kun Guo de l’université de Lincoln au Royaume Uni.

Quels sont alors les signes qui vous trahissent ? La dilatation de la pupille face à une photo à caractère sexuel est un critère flagrant. Cela pourrait même révéler la préférence sexuelle chez les hommes et les lesbiennes. Les femmes hétéro quant à elles, ne montrent pas des signes aussi visibles.

L’expérience consistait donc à présenter des images d’hommes ou de femmes aux participants. Lorsque les hommes jeunes regardent les photos de femmes de leur tranche d’âge, leur regard reste plus longtemps fixé sur les hanches et la poitrine. Ce qui n’est pas du tout le cas face aux images de mineures ou de femmes plus âgées, signe d’absence total d’intérêt sexuel.

Puis, les participants ont rempli un questionnaire sur leurs habitudes et personnalité sexuels. En comparant les données, il s’est avéré que les Messieurs étant sexuellement compulsifs s’attardaient davantage sur la poitrine et les hanches du corps des femmes d’une vingtaine d’années. On en conclut que l’appétit sexuel peut être lu dans le regard.

Détecter les délinquants

L’étude n’a pas seulement pour objet de noter les différences entre hommes et femmes mais surtout de pouvoir ainsi repérer les potentiels délinquants. “Nous espérons que nous pourrons utiliser cet oculomètre comme une sorte de méthodologie fiable pour évaluer pleinement l’efficacité d’un traitement et la façon dont les délinquants sexuels sont susceptibles de récidiver”, ont déclaré les scientifiques.

Il ne leur reste donc plus qu’à  comparer le schéma du regard des délinquants sexuels et des non criminels.