Avec, entre autres, les films Jeune & Jolie et Ma vie avec Liberace, le 66ème festival de Cannes s’intéresse de près à la sexualité adolescente et homosexuelle.

Sexe et homosexualité - 2 thèmes stars au Festival de Cannes

Adèle Exarchopoulos (à gauche) et Léa Seydoux dans La Vie D’Adèle d’Abdellatif Kechiche.

Sea, sex… Mais pas de sun ! C’est ce que déplorent les festivaliers célébrant le cinéma à Cannes cette année. Mais si le mercure ne décolle pas vraiment, la mer est toujours là elle, et le sexe aussi ! Merci qui ? Merci les réalisateurs qui réchauffent la croisette avec des films très portés sur la chose…

A commencer par les Français bien sûr ! Roi de l’ambiguïté et du sulfureux, François Ozon a présenté jeudi son dernier opus Jeune & Jolie. Celui-ci s’intéresse à une adolescente bourgeoise et sage se livrant, sans raison apparente, à la prostitution. Léa, 17 ans, se met à vendre son corps à des hommes riches, rencontrés sur internet, et auxquels elle donne rendez-vous dans des hôtels de luxe. La mannequin et actrice débutante, Marine Vacht, dirige ce parcours initiatique qui interpelle le spectateur sur les thèmes de l’adolescence et du mercantilisme.

Et il faut croire que le sexe est un argument vendeur puisque la grande majorité des critiques présents à Cannes s’est laissé “perturbé” avec plaisir par ce long-métrage en sélection.

L’amour et le sexe gay fascinent à Cannes

Mais si Jeune & Jolie ne comporte pas de scènes choquantes, on ne peut pas en dire autant du thriller L’inconnu du lac de l’aveyronnais Alain Guiraudie dans lequel les rapports sexuels sont filmés de façon bien plus crue. Cela n’est pas pour déplaire aux cinéphiles cannois qui sont ressortis dimanche, ravis pour la plupart. L’histoire de ces hommes qui se retrouvent au bord de l’eau pour s’ébattre a mis la croisette en émoi.

Alors que la polémique sur le mariage gay en France continue en France, ce film qui fait partie de la sélection Un Certain Regard apparait comme un pavé dans le lac !

Parmi les autres films à aborder l’homosexualité La vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche qui présente l’attirance troublante ressentie par une jeune fille pour une autre adolescente aux cheveux bleus (Léa Seydoux) sera présenté jeudi et fait partie des films les plus attendus. Même chose pour Ma vie avec Liberace de Steven Soderbergh qui est d’ores et déjà pressenti pour la Palme d’Or et dépeint la romance entre le pianiste virtuose et son chauffeur, respectivement joués par Sean Penn et Matt Damon.

Aux vues d’une sélection si gay friendly, difficile de croire que certains maires refusent encore de marier les personnes de même sexe.