viagra féminin

Atteindre l’orgasme avec un spray nasal ? Ce serait bientôt possible ! Après le viagra pour homme, c’est au tour des femmes de pouvoir bénéficier d’un traitement révolutionnaire : le Tefina.

Un traitement à base de testostérone

Le laboratoire canadien Trimel Pharmaceuticals travaille actuellement sur la mise au point d’une nouvelle forme de Viagra qui pourrait changer la vie de beaucoup de femmes.

Selon le journal britannique Daily Mail, les effets du médicament dureraient pendant 6 heures. Le Tefina favorise la circulation du sang dans les organes génitaux, permettant ainsi aux femmes de jouir. Le spray contient de la testostérone, hormone qui déclencherait l’orgasme chez la femme.

On peut l’appliquer par le nez une heure avant le rapport sexuel. Sur le site du Medical Daily, le Dr Davis affirme que le Tefina sera « plus puissant pour les patientes pour qui faire l’amour est devenue une corvée plus qu’un plaisir ».

En ce qui concerne les effets secondaires, rien d’inquiétant selon les chercheurs.  Autrement dit pas d’acné, pas de pousse de poils sur le corps ni de voix qui se mue.

Les troubles sexuels chez la femme

Selon le Daily Mail, 30% des femmes ont des difficultés à avoir un orgasme. Mais le traitement ne convient pas à tout le monde.
Le Tefina s’adresse uniquement aux femmes atteintes d’anorgasmie et non à celles qui veulent tout simplement booster leur libido. L’anorgasmie se définit par l’absence de plaisir ou d’excitation sexuelle malgré les caresses de votre partenaire.

Dans la plupart des cas, ce sont des facteurs psychologiques qui sont à l’origine de ces troubles de la sexualité. Si vous en souffrez, tournez-vous vers votre médecin qui pourra mieux vous renseigner et vous prescrire une thérapie si nécessaire.

Les critiques

La recherche sur le Tefina éveille toutefois les soupçons de certains médecins. Pour certains, derrière ce traitement se cacheraient surtout des enjeux commerciaux. En effet, la libido chez la femme ne fonctionne pas du tout de la même manière que chez l’homme.

C’est ce qu’explique le spécialiste de la fécondité Ric Gordon sur le site néo-zélandais ONE News : « Pour les hommes, le sexe est une manière de se déstresser, alors que les femmes ont besoin d’être déstressées pour faire l’amour, c’est donc très complexe à gérer émotionnellement ».

Des essais cliniques se poursuivent actuellement au Canada et aux Etats-Unis quant à l’efficacité du médicament. En attendant, les filles, avez-vous déjà essayé du viagra féminin ?