velo-libido

D’après une récente enquête, la pratique de la bicyclette ne serait pas sans effet sous la couette! Il semblerait ainsi que les gens qui pratiquent de façon trop intensive le vélo connaîtraient plus facilement des troubles de l’érection.

Ces travaux ont été menés par des chercheurs du centre de médecine sexuelle de San Diego. Lors du congrès annuel de la société internationale d’étude sur la sexualité féminine, ils ont présenté leurs travaux dédiés aux bienfaits du vélo elliptique, comparé au vélo traditionnel. Car le vélo elliptique ne possède pas de selle contrairement au vélo lambda, qui si elle est mal réglée peut gravement nuire à la sexualité.

Ces recherchent précisent surtout l’importance du positionnement du guidon. En effet, lorsque les mains se retrouvent plus basses que le niveau de la selle, la pression s’accroît nettement sur le périnée et on observe ensuite une diminution de la sensibilité des organes génitaux.

Ainsi cette étude a montré que la quantité d’oxygène arrivant à l’extrémité du pénis était réduite des deux tiers après seulement trois minutes de vélo. En revanche, aucune diminution n’était notée lorsque les cyclistes pédalaient en position redressée.

Les scientifiques conseillent donc de ne pas tenir son guidon en plaçant les mains trop bas et de privilégier des selles fendues pour éviter la compression du périnée.