dysfonction erectile, probleme d'erection, viagra, cialis

Les hommes souffrant de dysfonction érectile seraient davantage exposés aux maladies cardiovasculaires d’après une étude publiée dans la revue PLOS Medicine. Même en n’ayant jamais souffert de problèmes cardiaques, le risque d’être hospitalisé après un infarctus est accru chez les impuissants.

Une alerte pour le coeur

Dans le Figaro Santé, le Pr Emily Bank déclare qu’une difficulté à avoir une érection est un symptôme des pathologies cardiaques. Les chercheurs ont ainsi étudié 7855 cas d’admissions à l’hôpital pour infarctus et 2304 cas de décès cardiaques. En comparant ces données avec celles des hommes du même âge en bonne santé, il s’est avéré que parmi les hospitalisés, la plupart souffraient aussi de problèmes d’érection.

Si vous êtes concernés par les troubles de la sexualité, il est donc important de mener tout de suite un bilan cardiaque pour voir si vous devez prendre des traitements. Selon le centre de santé MayoClinic., se soigner contre les problèmes cardiaques peut même aider à vaincre les difficultés sexuelles.

Les maladies causent aussi l’impuissance

L’impuissance masculine est elle même souvent le résultat de certaines maladies. 70% des cas de dysfonction sexuelle sont ainsi liés à des facteurs physiques tels que le diabète, l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie ou à la présence de maladies cardiovasculaires dans votre famille.

Si votre médecin estime que vous êtes exposé aux maladies cardiovasculaires, des changements de mode de vie sont essentiels. Faire de l’exercice physique, adopter une alimentation saine et perdre du poids peut non seulement réduire vos risques cardiaques mais aussi améliorer votre érection d’après MayoClinic.

Je tiens tout de même à avertir les personnes concernées sur les dangers des traitements comme le Cialis ou le Viagra si vous êtes cardiaque ! Si vous prenez certains traitements comme les nitrates, la pilule bleue et ses dérivés ne vous sont pas du tout recommandés car cela peut provoquer un infarctus.