Et si une contraception masculine « simple et efficace » devenait une réalité ? Quelles conséquences cette pratique entrainerait-elle sur les comportements sexuels? Quels bénéfices en tireraient les hommes mais aussi les femmes ?

Nous le saurons peut-être dans un futur proche : un nouveau produit contraceptif masculin, le Vasalgel, sera peut-être commercialisé d’ici 2017 dans l’Hexagone. Beaucoup moins drastique qu’une vasectomie, le Vasalgel, comme son nom le laisse deviner, est un gel qui est injecté dans les canaux déférents. Cette injection bloquerait les spermatozoïdes en agissant sur leur membrane. Résultat : les spermatozoïdes ne peuvent plus se déplacer et la fécondation de l’ovule devient donc impossible.

Cette stratégie contraceptive conçue spécifiquement pour les hommes offrirait bien des avantages si on la compare aux autres options existantes ou en cours de développement, quelques inconvénients aussi… Le point sur cette nouvelle possibilité contraceptive pour les hommes.

Vasalgel : un produit révolutionnaire ?

Diverses enquêtes d’opinion prétendent que les hommes seraient de plus en plus intéressés pour porter sur leurs épaules la problématique de la contraception dans le couple. Si les femmes n’ont pas forcément confiance pour leur reléguer une telle responsabilité, beaucoup d’entre elles admettent également qu’elles la partageraient sans inconvénient majeur. Le Vasalgel permettrait donc aux hommes de contrôler également leur capacité de reproduction et d’éviter ainsi une paternité non-désirée.

En plus d’un partage plus juste d’une telle responsabilité, le Vasalgel aurait l’avantage de fonctionner de manière « mécanique » et non pas hormonale. Le gèle qui est injecté à base de polymère ne perturberait donc pas l’ensemble de l’organisme comme peut le faire la pilule féminine. La pilule féminine est en effet souvent accompagnée d’effets secondaires plutôt désagréables chez certaines femmes : migraine, prise de poids, acné, etc.

Un autre avantage et pas des moindres c’est que l’effet contraceptif du Vasalgel serait réversible tout en étant efficace sur le long terme. Autrement dit, la stérilité provoquée durerait au minimum 10 ans mais une autre injection annulerait complètement l’effet du polymère. Aussi simple que ça et pas de pilule à prendre tous les jours, le stress d’un oubli ou l’urgence de la pilule du lendemain.

Ajoutons que cette contraception mode masculin est complètement indolore : cette caractéristique vaut la peine d’être signalée, vous allez comprendre pourquoi.

Vasalgel: avantages et inconvénients

Si l’injection est indolore, elle doit tout de même être réalisée dans le pénis… et ça devrait en démotiver plus d’un ! De plus, si pour une raison ou pour une autre l’effet contraceptif du polymère veut être stoppé, son élimination doit se faire également via une injection, à nouveau dans la verge. Pas très motivant.

Si l’on parle de commercialisation en 2017, il ne faut pas s’impatienter : les effets sur l’homme n’ont pour le moment pas encore été testés. La recherche clinique n’en est qu’au stade de l’expérimentation animale. Les souris et plus récemment les babouins en ont fait l’expérience : aucune grossesse n’a pour le moment été déclarée chez les femelles en présence d’un mâle ayant reçu une dose de Vasalgel. Les résultats sont donc prometteurs mais un peu de patience encore.

Le problème réel, c’est le manque total de recul : il est tout simplement inexistant. La pilule féminine compte déjà plus de 40 ans d’utilisation. Stérile pour 10 ans ? D’accord, mais dans 10 ou 15 ans, que se passera-t-il ? Quelle seront les conséquences d’une telle injection sur la libido masculine ? Sur l’érection ? Sur la bonne santé des spermatozoïdes ? Ignorance totale…