Il y a 15 ans, le Viagra faisait son apparition sur le marché américain. Depuis, le Viagra : 15 ans déjà !traitement de l’impuissance a séduit des millions d’hommes et dévoilé des vertus cachées. Success story…

Le 28 Mars 1998, une petite pilule bleue obtenait le feu vert de l’Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) pour se lancer à la conquête des Etats-Unis. Commercialisée par les laboratoires Pfizer et baptisée Viagra, elle fut ensuite vendue internationalement et permit aux hommes souffrant de troubles érectiles de jouir d’une vie sexuelle épanouie.

Ce médicament a pour agent actif le sildénafil. Né dans le laboratoire Pfizer de Sandwich en Grande-Bretagne, il était destiné à soigner l’hypertension artérielle pulmonaire. Mais ses effets sur la circulation sanguine se sont finalement avérés plus efficaces contre les troubles érectiles. Il est devenu le premier médicament approuvé pour traiter les dysfonctions érectiles.

Les nombreux bienfaits du Viagra

De 1998 à 2008, 35 millions d’hommes ont utilisé le losange bleu pour obtenir une érection ferme et durable. Mais d’autres vertus du Viagra ont été découvertes dans des domaines autres que celui de la sexualité.

  • Sport : le Viagra est très plébiscité dans le cadre des compétitions sportives en altitude (marathon, ski de fond, course cycliste,…). Car il détend les vaisseaux et facilite la circulation sanguine. Il rend possible l’oxygénation des tissus et muscles squelettiques, mis à mal par le déficit d’oxygène en altitude.
  • Minceur : Une récente étude réalisée sur des souris a montré que la petite pilule bleue serait capable de changer les cellules adipeuses blanches qui stockent les lipides en cellules brunes qui les brûlent.
  • Maladies cardiovasculaires : Les chercheurs de l’Université de Bonn qui ont découvert l’effet brûle-graisse du Viagra ont émis l’hypothèse qu’il puisse aussi prévenir les risques cardiovasculaires. Lorsque des lipides s’accumulent dans les cellules adipeuses blanches, celles-ci libèrent des hormones inflammatoires pouvant causer une attaque cardiaque, un AVC ou des maladies chroniques comme le diabète et le cancer. En changeant ces cellules blanches en brunes, le Viagra limiterait donc les risques cardiovasculaires. D’autres recherches sont nécessaires pour confirmer cette étude allemande

Contrefaçons et Viagra générique

La très grande popularité du Viagra en a fait un candidat idéal pour le marché noir et la contrefaçon. Il n’est pas rare que les douaniers interceptent du faux Viagra. Pas plus tard que la semaine dernière à Quimper, 37 boîtes de 4 cachets de Viagra contrefait ont été saisies.

Le prix du Viagra est un bon indicateur d’authenticité. De nombreux vendeurs illégaux sur internet sont repérables aux tarifs anormalement bas qu’ils pratiquent. Les vraies pilules de Viagra sont :

  • bleues en forme de diamant avec une inscription “Pfizer” sur une face et “VGR” suivi du dosage sur l’autre.
  • vendues par boîte de quatre sur laquelle figure un numéro de série.
  • délivrées sur ordonnance.

Sur internet, les fournisseurs des sites marchands sont des pharmacies. Vous êtes assuré de leur sérieux si elles sont enregistrées et soumises à traçabilité. En les contactant, vous pouvez vérifier un envoi ou un numéro de série.

Quant à la mention “générique” elle est, en France, jusqu’au 8 mai 2013, une preuve que le Viagra est faux. Car Pfizer est le seul à détenir le brevet de fabrication. Mais ce brevet a déjà expiré au Canada, au Brésil et en Thaïlande où d’autres laboratoires fabriquent des génériques moins chers. Ce sera également le cas en France, à partir du 8 mai. Jusque là, prudence !