Depuis son entrée sur le marché en 1998, la consommation de viagra ne fait qu’augmenter. Alors qu’un homme sur deux souffre d’impuissance, le viagra est devenu le  médicament favori des plus de 50 ans. Mais malgré son expansion, le viagra reste un produit de santé cher. Et les fabricants frauduleux l’ont bien compris .Pour attirer plus de patients, de plus en plus d’organismes  se mettent à vendre du viagra dit « générique », moins cher, mais qui selon certains fabricants, seraient aussi performants que du viagra authentique. Alors  le viagra générique :  info ou intox ?

Viagra authentique : un prix décourageant

La National Association des conseils de pharmacie (NABP) estime le prix du viagra authentique entre 50 et 100 euros pour une boîte de trois comprimés.  Son prix plutôt « scandaleux » en a effrayé plus d’un et a également laissé place à une émergence de médicaments contrefaits, vendus moins chers et avec les « mêmes propriétés  »du viagra authentique.

Ainsi d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le prix du viagra générique est deux fois ou trois fois moins cher que le viagra authentique. Le prix du viagra générique continue de baisser depuis le développement  des pharmacies en ligne.

Ces nouvelles pharmacies en ligne regorgent de produits frauduleux, et viagra apparaît en tète de liste. Le mot « viagra »est en effet le terme le plus spammé sur Internet laissant ainsi libre cours aux pharmacies frauduleuses.

Viagra générique : un danger en puissance

Car en soi, d’après les chercheurs, il n’existe pas encore de « viagra générique ». Ce terme a été développé uniquement dans le but d’attirer plus de clients, moins à l’aise financièrement. Et le viagra « générique » n’est pas sans risque : plusieurs milliers d’hommes auraient en effet trouvé la mort  en Asie et en Europe.

Mais bien que les hommes soient généralement conscients des risques qu’ils encourent, les autorités médicales estiment que plus de 30% d’entre eux sont tout de même prêts à faire faux bond au viagra authentique pour économiser de l’argent.

Un constat affligeant qui illustre l’urgence de mettre en place une campagne d’information effective.